Homofin, le traitement anti homosexuel

| 29 avril 2014 | 27 commentaires
La pilule Homofin

La pilule Homofin

Être homosexuel n’est pas une maladie, mais on peut trouver un traitement, l’Homofin qui prit par cures de huit mois et moyennant un peu près 53€ les 30 jours de cure, on s’en sortirait ! Qui dit mieux ?

Bon, tout d’abord, sachez que si vous vous promenez sur la toile à la recherche du fameux Homofin, vous ne le trouverez pas, il est constamment en rupture de stocks, à croire que tout l’univers se l’arrache ! Mais attention, si toutefois, vous arrivez à le mettre dans votre panier, le traitement n’a aucun effet positif, connu. Tout ceci révèle des idées d’un fantaisiste qui ne cherche qu’a soulever la question sur un éventuel traitement miracle qui rendrait tous les homosexuels, hétéros.

Rappelons tout d’abord que la situation d’homosexuelle n’est nullement une maladie, même si scientifiquement cela n’a jamais été prouvé, certains pourraient croire à une histoire d’hormones qui se mélangent et se développent de façon ‘anormale’, ce qui fait que la société se retrouve à ‘l’envers’. Croyez-le si tel est votre envie, mais aucun médecin ne vous dira que vous êtes porteur de la maladie ‘homo’ et qu’il va vous prescrire une ordonnance et tout rentrera dans l’ordre, vous allez vite guérir !

Le médicament miracle

Publicité pour le produit Homofin

Publicité pour le produit Homofin

Cette histoire débute au mois de novembre 2013 lorsque un site Turque ouvre ses pages annonçant la vente d’un traitement miracle. Celui-ci aurait des effets anti-homosexuel, à ce qu’il parait on peut naître avec la maladie, mais chacun déciderait de continuer malade ou de se laisser guérir grâce à la prise d’un remède miracle, le Homofin que l’on pourrait traduire par la fin des homos ». Cela ressemble à un canular de mauvaise augure, mais jusque là rien de très alarmant, des canulars de ce genre, il y en a pas mal, surtout sur le net ! Le gros souci se présente lorsque les parents de LGBT y croient vraiment et qui pensent ainsi pouvoir « guérir » leur progéniture de cette maladie « honteuse ».

Même si, à ce jour, on ne sait si quelqu’un a essayé le dit traitement, une certaine peur s’installe au sein des spécialistes qui pensent que cette histoire va développer un certain espoir dans la tête d’un parent, inutilement ! Puis une autre crainte, celle du manque d’information du contenu du médicament, qui pourra faire un tout autre effet que celui annoncé.

Homofin et Hetractil

Homofin, une scène qui se répète, rappelons-nous de l’affaire Hetracil qui a marqué les esprits notamment aux États-Unis, ce dernier avait, soi disant, une action anti-efféminée sur le corps humain, il empêcherait qui que ce soit de devenir homo. Quelle coïncidence ! En tous les cas, la scène se répète avec le même genre de produit, sommes, nous face à un récidiviste qui n’a qu’un but, venir à bout de la communauté LGBT, ou est-ce un petit copieur qui a lui aussi envie de célébrité ! À l’époque, on a retrouve le coupable (pour Hetractil) qui se défendait en disant que son but fut de lancer l’hypothèse de l’existence d’un tel traitement.
Mais pourquoi, si être homo, ne veut pas dire être malade ! D’ailleurs, aucune recherche n’a jamais été entamée sur le sujet, être homo, c’est inné, t’y peux rien !

Les parents ne doivent plus s’inquiéter, Homofin est une solution

Voilà le grand message dudit site, si vous êtes parent d’un enfant aux tendances homosexuelles, n’ayez crainte, n’en parlez même pas avec votre enfant encore moins à votre entourage, la solution radicale reste dans la prise de Homofin et cela même à l’insu de l’enfant, le conseil du site est d’écraser le médicament dans l’assiette du bambin homo et n’en parlons plus !

Cette affaire a mis en colère l’association des psychiatres de Turquie, association qui compte de vrais spécialistes en matière. Les membres de cette association affirment que ce genre de canular est un vrai danger pour la société notamment la société turque qui est sans cesse à la recherche d’une solution pouvant venir à bout des individus homosexuels. Homofin pourrait leur faire croire qu’une solution voit enfin le jour.

Entendons-nous bien et gardez à l’esprit que l’homosexualité est innée, cela ne s’attrape pas, elle n’est pas contagieuse et surtout il n’y a nulle besoin de la guérir, hors si l’on compare homosexualité et homophobie, alors, il faudra trouver un remède contre cette dernière, car l’homophobie provoque de grandes catastrophes aussi bien à celui qui s’en sert comme à celui qui en est victime.

VN:F [1.9.22_1171]
Vous avez aimé cet article ? Attribuez-lui donc une note :
Rating: 6.8/10 (16 votes cast)

Liens commerciaux :



A propos de l'auteur ()

Je suis un jeune développeur web & référenceur passionné par le monde du web. En 2006, j'ai crée TonGay.com, un site de rencontre gay entièrement gratuit pour permettre à la communauté LGBT (gay, lesbienne, bi et trans) de pouvoir discuter et se rencontrer en toute liberté. Aujourd'hui, je vous propose ce nouveau blog pour vous informer et vous conseiller en abordant l'actualité gay, en publiant les témoignages des membres du site et en rédigeant des articles sur les sujets qui vous intéressent.

Commentaires (27)

  1. James dit :

    Je trouve ca tout simplement honteux qu’un site que je cite: Tongay. com
    publie fierement cet article
    HONTE A VOUS

  2. gayx03 dit :

    OK… ce médicament est peut-être un canular, une arnaque.
    Cependant, quand je lis que l’homosexualité est inné, je me demande comment cela se fait que j’ai si difficile à savoir si je suis gay ou bi ou ???
    Et c’est si « inné », pourquoi est cela les gens ne l’accepte pas comme si l’enfant était simplement gaucher !

    • Fredy dit :

      Car il y a encore 40ans on acceptait pas les gauchers en classe et on les obligeait à écrire de la main droite. Le monde n’aime pas les gens différents voila pourquoi

      • romain dit :

        tout à fait…
        comme pour le fait d’être roux, noir ou tout autre aspect différent…
        le problème c’est que ceux qui ne s’acceptent pas tel qu’ils sont, sont malheureux même s’ils ont une vie familiale hétéros bien remplie…
        on est comme on est tout simplement et personne n’y peu rien…

    • raphael bastan dit :

      tout simplement parce que tout comme il existe des gauchers contrariés … ou des névroses refoulées .. ou des tas d autres choses liées a notre état d individu que la conscience filtre suivant son éducation .. son milieu social ou la typologie propre a chaque environnement socio familiale. Etre est la résultante de bcp de choses mais se retrouve confronté à divers obstacles; face aux parents , aux camarades , certaines de nos tendances naturelles et innées seront inhibées ou pas . L homme est un animal sociétal qui parfois donc est contraint pour des raisons propres à chaque individu à s affirmer librement ou se cacher ou pire se mentir à lui même.

      • mystereetbouldegom, dit :

        RAPHAEL, je suis très en accord avec ce que tu viens de dire. Merci pour la qualité de cet échange et des arguments que tu mets sur le tapis:

        « L’être et la personnalité ne sont pas à confondre avec les normes sociétales. »

        Chaque personne qui ressent cette attirance pour le même sexe, voire pour les deux sexes doit trouver en lui-même, en ses pairs (ceux qui ressentent les mêmes choses que lui) le soutien et la reconnaissance dont il a besoin pour vivre simplement sa vie.

        Avec l’âge, avec le temps, on affirme plus facilement « qui » on est, on assume plus simplement les contrariétés, les oppositions, on apprend à développer des stratégies d’évitement ou de confrontation avec ceux qui ne comprennent pas cette attirance.

        Pour moi, il ne s’agit pas de crier sur les toits qu’on est homosexuel (car notre sexualité ne nous détermine pas) mais de se sentir de plus en plus libre intérieurement pour vivre intelligemment et au mieux notre vie quotidienne et notre relation à l’autre, aux autres.

        Il y a beaucoup de choses à dire sur ce sujet.

        Il y a ce côté étrange – parfois incompréhensible – de la chose (on peut très bien être étonné d’éprouver une attirance pour un garçon quand on est soi-même un garçon…), il y a la société qui ne comprend pas cette attirance parce que ses grands principes sont : un homme, une femme, des enfants (une vision hétérosexuelle du développement de la société: je l’accepte, par tradition mais pas son côté exclusif), il y a des images qui choquent et heurtent des esprits et des consciences: un homme qui suce un autre homme, une verge qui pénètre les fesses d’un autre homme, deux langues masculines qui se mêlent et s’entrecroisent, deux hommes qui marchent la main dans la main, deux hommes serrés amoureusement l’un contre l’autre dans un même lit…

        Il faut se rendre compte aussi que dans nos propres comportements qu’on le veuille ou non, on intègre l’homophobie ambiante(quand on se juge soi-même sur notre attirance…). Il faut apprendre à
        décoder ses jugements, à les dépasser. On a besoin des autres pour cela, de nos pairs…

        Je suis convaincu que c’est plus facile à vivre quand on rejoint une association, un groupe de semblables… J’ai eu cette chance de rencontrer il y a un peu plus d’une dizaine d’année, une association dans le Marais qui organisait des temps de rencontres entre jeunes et moins jeunes gays, lesbiennes et personnes « amies des gays ». Ça ne résolvait pas tous les problèmes mais ça avait l’avantage de permettre aux gens de pouvoir parler et s’exprimer librement dans un cadre amical (d’avoir, donc, des amis, d’être en relation normale sans jugement sur leur être,de faire la fête, de sourire à la vie).
        Le remède miracle à la tristesse, au découragement: c’est de pouvoir être accueilli et d’accueillir, d’être accompagné et d’accompagner, d’encourager et d’être encouragé, de soutenir et d’être soutenu.
        Je suis de plus en plus prudent avec l’homophobie de certaines personnes. Je ne me livre pas systématiquement comme à une époque où je cherchais à être compris, où j’avais besoin de m’affirmer, de provoquer la sympathie chez les autres qui étaient davantage dans la norme.
        J’essaie de ne plus donner prise à certaines personnes qui veulent ou voudraient toujours tout savoir sur moi en posant des questions indiscrètes, provocantes, déstabilisantes (sur ma sexualité par exemple, sur tel ou tel sujet s’y rapportant, sur mes relations): il faut apprendre à répondre intelligemment, à se préserver. « Dire ce qu’il y a à dire, taire ce qu’il y a à taire. »
        Il y a encore beaucoup de choses à dire sur le sujet bien entendu! Je ne donne que mon point de vue, chacun a le droit de s’exprimer à partir de son expérience sur le sujet. Bonne journée. Je ne viens pas souvent sur tongay.

        • romain dit :

          bonjour,
          si tu connais un endroit dans la région toulonnaise comme l’association que tu as cité dans ton intervention, j’aimerais bien savoir où il se trouve.
          merci d’avance…

        • raph dit :

          Je trouve ton message très ouvert d’esprit,je suis actuellement dans une situation ou j’ai 2 enfants après être séparé depuis 2 ans car ayant rencontré un garçon que j’ai vraiment aimé et a travers lui j’ai pu dire a mon ex-compagne que j’étais attiré par les hommes j’ai de la chance c’est quelqu’un de formidable et elle ne ma pas jugé car elle je serais toujours le père de nos enfants,concernant ce garçon je me suis défilé complet comme un lâche car tous simplement je n’assumais pas pas facile quand on a des enfants et une vie sociale bien rangé,concernant gaspard le garçon en questions il a accepté beaucoup de choses je n’ai pas été cool avec lui je lui est fait vivre l’enfer,voila aujourd’hui j’ai décidé de m’occupé de mes enfants,je me sens seul et j’ai toujours des sentiments pour lui après avoir refusé de vivre ensemble,alors ne faites pas comme moi car aujourd’hui c’est le plus grand regret de ma vie et je l’aime et je pense a lui tous les jours.merci raph 33 ans dans la region Rhône-Alpes.

  3. Miré Raymond dit :

    Bonjour,

    Je pense que celui qui a sortie ce soit disant HOMOFIN, veut se faire de l’argent sur le dos de parents un peu naïf sur le sujet.
    Et qui sait ce que peu contenir ses gélules !!!!
    Je suis homosexuel depuis toujours, j’ai été marié pendant 32 ans, j’ai eu deux beaux enfants,j’ai aimé ma femme d’une manière différente, mais depuis 3 ans je vie avec un homme et je revendique sans tabou mon homosexualité.
    Et je veut dire à tous les parents qui ont des enfants différents:
    Ne dépensaient pas votre argent inutilement, cela ne servira à riens, sinon de détruire la vie de votre enfant.
    Amitié à vous tous…….Ray.

  4. Jay dit :

    A quand un traitement contre la bêtise humaine et l’hétérosexualité ?

  5. lou dit :

    Help
    Je suis gay, noir, musulman et handicapé, quel médicaments dois-je prendre
    Je vais contacter le fabricant de homofin, peut être a t-il une solution
    Lol

  6. raphael bastan dit :

    Looooooooooooooooooooooooooooooooooooool !!! ca en dit long sur l intérêt et le sérieux du site qui publie une telle ineptie !!

  7. Bibi dit :

    L’avantage c’est qu’il est aussi dispo en suppo ! :D

  8. paulve38 dit :

    mais ou va l être humain, tout sa pour se faire du frics, ne soyer pas dupe . moi je suis né gay, et, je me suis toujours assumé, rien n est plus agréable que de vivre sa sexualité au grand jour. Bientôt ils vont nous sortir une pilule pour que les hétéros devienne gay? quel rigolade. moi si je devais renaitre après ma mort,j espère renaitre gay.

  9. frederic dit :

    Ouah! livrez m’en un camion ! Mettez moi aussi quelques boites pour la connerie

  10. Gilles Bontoux dit :

    Il n’y a aucune preuve que l’homosexualité soit innée (donc génétique ? Héréditaire ? ) ou acquise… Depuis le temps, ça se saurait ! Et malheureusement, de la part d’un écrivain public (ou écrivaine publique, mais pas écrivain « publique » ), encore beaucoup de fautes (syntaxe et ponctuation). Dommage pour la crédibilité.

  11. gabrielle dit :

    Superbement drôle,après faudra sortir la pillule anti-crétin!

  12. Yuki50 dit :

    Cool enfin une bonne nouvelle moi qui en avait marre d’être Gay qui me sens trop différent des autre style faire aucun plan être trop romantique et attendre le mec sérieux qui existe pas … Alors voici le remède miracle qui va changer ma vie xD youuuuhouuu cool nikel breff humour xD débile l’article si il avez trouver vraiment un remède contre sa il aurait déjà du réflèflèchire a leur connerie tsss breff pitoyable (-.-)

  13. clarafabien dit :

    super article ,très intéressant. Bonne journée

  14. romain dit :

    bonjour à tous,
    je peux vous affirmer que pendant toute mon enfance, de la plus petite enfance à la pré-adolescence, je n’ai jamais eu de comportement pouvant révéler un avenir homosexuel.
    la seule chose que j’ai rencontré et que personne n’a jamais su, c’était que vers l’âge de 5 ans je trouvais mon sexe très beau et attirant malgré que je saute au coup de toutes les plus belles filles de l’école de curé où j’étais scolarisé.
    personne n’aurait pu me soigner avec ce soi-disant remède.
    tous les enfants ont la curiosité qui débouche sur une expérience aussi infime soit-elle.
    seul le plaisir que j’ai rencontré par rapport à tout ce que j’avais vécu depuis ma plus tendre enfance m’a fait recommencer et tomber amoureux d’un copain.
    j’ai préféré mettre un terme à mes rares relations lorsque j’ai connu ma femme pensant ne être capable de ne plus avoir ce besoin.
    cela fait plus de 30 ans que je vis avec ce mal-être, ce manque de sexualité qui me convenait bien plus… et pourtant j’ai toujours aimé ma femme, mais elle ne pourra jamais combler ce qui me manque.
    non l’homosexualité ne se décèle pas dès le plus jeune âge, on naît avec cette particularité et très peu ne franchissent pas le pas par peur et éducation, tout simplement.
    je vis dans la douleur depuis toujours par peur du quand dira-t-on, du regard des autres…
    aujourd’hui j’accepte ma particularité parce que j’en ai marre de me cacher, mais je ne peux pas non plus informer tous ceux qui me connaissent…
    je n’aime pas décevoir, donc je serais toujours mal dans ma peau à cause de cette éducation qui fait des ravages…
    on est comme on est tout simplement…
    les blancs sont blancs, les noirs sont noirs, les chinois sont bridés… etc et personne n’y peu rien…
    sinon il existerait des remèdes pour que tous les hommes soient identiques ainsi que pour les femmes…
    les gens qui pensent que nous sommes anormaux sont des fachistes…
    tout le monde est en danger si ce genre de personnes peuvent décider pour tout le monde…

  15. jimmy dit :

    La connerie humaine est toujours au rendez-vous.

    • KILAVEU dit :

      En réponse à romain et à tous ceux qui ont gobe l’histoire du médicament anti homo. Il faut bien comprendre le sens du mot hétérossexuel qui comme la rousse s’aime à tout vent càd hétéro donc qui aime autant les hommes que les femmes donc la pilule n’arrangera rien. Etre homo ne veut pas dire que l’on saute sur tout ce qui bouge et comme la rousse s’effeuille a tout vent;non une amitié entre hommes ne veut pas dire coucher et jouer à touche pipi avec n’importe qui; il est vrai qu’étant belge et bruxellois nous sommes plus ouverts à la différence. Non seulement nous avons des centres d’information, des centres gratuits de dépistage sida le mariage homosexuel ou lesbiennes se fait devant monsieur le maire/bourgmestre en Belgique et nous avons de nombreux lieux de rencontre où l’on discute de choses et d autres; il y a aussi les saunas et croyez moi si vous le voulez oui on se caresse fellation ou autres fantaisies mais on est entre adultes consentants et responsables et on ne fait pas toujours l’amour.
      ne soyez pas honteux de votre penchant ce n »est pas une maladie mais parfois l’on a une trop grande libido et madame se refuse à certaines fantaisies surtout arrivée à la ménopause j’ai connu le problème et j’ai divorcé à l’amiable voici 20 ans.
      assumez vous parlez en a votre épouse ou a vos amis et si l’on vous juge faites ceci invitez votre ami en lui disant je vais te présenter la seule personne qui peut te juger ou me juger. Mettez un miroir au mur et couvrez le d’un drap puis mettez le copain en face et levez le drap.

      Bien cordialement à tous. J’assume entièrement ce que je viens d’écrire.

  16. leenatacha90 dit :

    merci pour le partage. super article !!

Réagir sur cet article