Aderonke est lesbienne et en danger de mort

| 22 mai 2014 | 8 commentaires
Aderonke, une femme lesbienne condamnée à mort !

Aderonke, une femme lesbienne condamnée à mort !

Aderonke est condamnée à mort. Sa seule faute ? Être lesbienne ! Peut-on croire à une telle injustice ? Et pourtant. Elle a besoin de nous tous, aidons-la.

Arrêtée et torturée dans son pays natal, le Nigeria, Aderonke s’est enfuit vers le Royaume-Uni où elle réside en tant que réfugié sauf que, à tout moment, elle risque l’expulsion. On a pour habitude de voir un criminel condamné à la prison, mais cette histoire ne nous présente aucun criminel  Effectivement, la jeune femme en question est une simple citoyenne qui n’a jamais commis le moindre crime ; elle vit sa vie tranquillement, et présente juste une particularité, celle d’être lesbienne. Pour cet acte, jugé iridescent au Nigeria, elle risque d’y laisser sa vie, comme celle de sa famille, assassinée. Un massacre, une histoire cauchemardesque.

En plus de pleurer la perte de ses proches, cette jeune femme, après avoir été torturée, a été condamnée à mort, en raison de son orientation sexuelle. Malgré ses séquelles, elle décide de se réfugier au Royaume-Uni. Aderonke s’y croit en sécurité, pense le cauchemar terminé. Sauf que pour cette jeune femme lesbienne, il ne fait que commencer.

Elle risque l’expulsion

Le gouvernement britannique sait à quel point une situation du genre est humiliante pour les homosexuels. Ce sont des actes atroces, qui n’ont aucun sens, contenus dans une procédure d’une violence morale et physique inacceptable de nos jours. Malgré la compréhension du gouvernement britannique, Aderonke risque d’être renvoyée dans son pays natal, celui où elle est née, et qui veut la tuer ! Pourquoi un tel acharnement ?

Mieux comprendre

Le Royaume-Uni accueille pléthore de demandeurs d’asile bi, gay, lesbien et transsexuels, mais la procédure pour les accueillir légalement est longue et humiliante. Ainsi, les fonctionnaires doivent s’assurer que la personne est vraiment en danger dans son pays. Dans le cas d’Aderonke, ceci est rapidement vérifié, mais un point essentiel demeure : il faut aussi s’assurer que la jeune femme est vraiment lesbienne. Afin d’y parvenir,  les mêmes fonctionnaires utilisent une méthode assez répugnante, qui vise à interroger les individus de façon humiliante sur leur vie privée. Au programme de cette intrusion se trouve, par exemple, des réclamations de vidéos dans lesquelles les individus doivent se montrer en plein acte sexuel afin de confirmer leurs dires. La procédure est encensée et aboutit souvent à un rejet, ce qui fait que beaucoup sont renvoyés chez eux. Un autre exemple ? Un non-voyant gay demandant l’asile a été battu puis reconduit à la frontière, sur la base de croyances personnelles erronées. C’est pourquoi, dans le cas de notre jeune femme lesbienne, il y a urgence !

Il faut aider la jeune Aderonke à s’en sortir, aussi bien moralement que physiquement, car le gouvernement qui l’accueille risque à tout moment de lui insurger un renvoie au Nigeria où elle est en danger.

Comment aider Aderonke ?

Ensemble, nous y arriverons, certainement. Si chacun élève sa voix, l’affaire fera du bruit !  Nous tous réunis, nous pourrons peut-être empêcher le renvoie de cette jeune innocente. Pour cela, une simple signature vous est demandée, dans le cadre d’une pétition. Suivez le lien et signez là, afin de témoigner de votre solidarité à Aderonke. Cette pétition est destinée à Theresa May, Ministre de l’Intérieur du Royaume-Uni. La vie d’Aderonke dépend de sa décision, aidons Theresa May à prendre la bonne.

Loin d’être un cas isolé, celui d’Aderonke fait écho à des milliers de personnes discriminées à travers le monde en raison de leur orientation sexuelle. Combattez la discrimination, faites un geste contre l’intolérance ; signez.

C’est par ici ! – > lien vers la pétition

VN:F [1.9.22_1171]
Vous avez aimé cet article ? Attribuez-lui donc une note :
Rating: 9.5/10 (23 votes cast)

Liens commerciaux :



A propos de l'auteur ()

Je suis un jeune développeur web & référenceur passionné par le monde du web. En 2006, j'ai crée TonGay.com, un site de rencontre gay entièrement gratuit pour permettre à la communauté LGBT (gay, lesbienne, bi et trans) de pouvoir discuter et se rencontrer en toute liberté. Aujourd'hui, je vous propose ce nouveau blog pour vous informer et vous conseiller en abordant l'actualité gay, en publiant les témoignages des membres du site et en rédigeant des articles sur les sujets qui vous intéressent.

Commentaires (8)

  1. william dit :

    la vie , nous à donner une nature que l’ on ne choisi pas toujours , mais il en est ainsi , alors cessons les taboos , chacun et libre de vivre sa sexualité ou sa vie , du moment qu’ il ne dérange personne.
    la vie est court , vivons là , comme il se doit ,kisss à tous

  2. geron dit :

    très touché de la situation extrême de certains pays d’Afrique, en particulier, et de l’incompréhension ou le scepticisme que connaissent ces hommes et ces femmes qui demandent asile pour des raisons de différence dans leur sexualité.
    Je soutiens particulièrement ce cas que vous soumettez à notre connaissance

  3. Lapierre dit :

    Franchement je trouve ça immonde , injuste , et aberrant que en 2014 ya de l’injustice , de la discrimination , et surtout qu’une personne homosexuel soit en danger de mort pour sont choix : être homosexuel

  4. Jean-Francois Faucher dit :

    a-ton vraiment besoin d’expliquer en quoi cet evenement est injuste en 2014???

  5. romain dit :

    vous imaginez si c’était les gens soi-disant normaux qui devaient être exécutés parce qu’ils sont normaux…
    il y aurait beaucoup moins de pauvre cons sur terre…

  6. Caryle dit :

    De toute facon au jour d’aujourd’hui en Afrique, que vous soyez gays (des gays ont été jeté du haut d’un immeuble par Daech en début d’année souvenez vous), lesbiennes comme elle, chrétien ou autres, vous y passé… Donc rien ne sert de blablater sur la situation dans son pays c’est tout simplement inadmissible mais c’est fait.

    Mais là, ce que demande le RU, alors que c’est un pays soit disant civilisé, c’est juste désolant et tellement con de demander une sexe tape de la personne ….

Réagir sur cet article