La mauvaise éducation

| 2 février 2013 | 3 commentaires
La mauvaise éducation

La mauvaise éducation, film dramatique et trhiller réalisé par
Pedro Almodóvar.

L’éducation religieuse semble la plus adaptée pour les enfants agités ou perturbateurs. Mais ce type d’éducation a des dessous très graves qu’il vous faut découvrir. En effet, tous les établissements scolaires à caractère religieux ne reflètent aucunement le bien qu’on pourrait penser d’un centre de leur rang. Le côté obscure de ces centres est mis à nu à travers les faits et situations incarnés à travers le film « La mauvaise éducation ». Une réalisation de Pedro Almodóvar qui date des années 2004. Le père Manolo, un brillant professeur de littérature se retrouve au centre des mésaventures et souffrances des jeunes apprenants du centre d’éducation dont il a la charge. Ignacio et Enrique feront partie active des victimes de ce dernier et ils garderont un horrible souvenir de leur moment passé au sein de l’école religieuse. L’histoire se déroule à travers le temps en débutant dans les années 60, se prolongeant en 70 pour aboutir à une fin tragique au cours des années 80. Trois ans de récits ponctués par des rebondissements et des actions chocs.

Scène du film "La mauvaise éducation".

Scène du film « La mauvaise éducation ».

De son vrai nom Jules Sitruk dans la version française et Nacho Pérez dans la version anglaise, Ignacio est un enfant issu d’une famille modeste. Comme tout homme de son âge, il fut envoyé à l’école afin d’apprendre les réalités de la vie et devenir un grand homme plus tard. Malheur pour lui, ses parents optent pour une école religieuse en pensant avoir fait le bon choix pour leur enfant. Entre les 4 murs de son centre d’éducation et de formation, le jeune Ignacio fit la connaissance de son ami Enrique (de son vrai nom Pierre-Augustin Crenn dans la version française et Raúl García Forneiro dans la version anglaise). Les deux jeunes hommes s’entendent assez bien et deviennent rapidement des amis . Cette amitié sera soumise à d’intenses pressions morale de la part du père Manolo : Directeur de l’institution et professeur de littérature. Les jeunes se retrouvent alors confrontés à l’omniprésence, les émois sexuels et les mauvais traitements du père pédophile. Ainsi, ils vivent 20 longues années de leur vie sous la peur et la contrainte. Chose heureuse, cette mésaventure prit fin un jour et les deux hommes partent de l’école pour d’autres horizons. Ainsi, Ignacio et Enrique se séparent dans les années 60 pour se retrouver quelques années plus tard (en 1980). Ces retrouvailles fut marquées par le bonheur de revoir son copain d’enfance mais elle connaîtra également la fin de l’un d’entre eux.

Interdit au moins de 12 ans, « La mauvaise éducation » est une histoire dramatique qui a été inspiré des souvenirs du réalisateur. En effet, ce dernier a été témoin des époques de l’absolutisme franquiste, la fin de règne et la Movida. Ainsi, il y a vécu des événements tragiques et touchants qui se doivent d’être révélés à la face du monde. Le présent film a d’ailleurs eu droit à trois grandes nominations : au Butaca, au Film européen et au World Soundtracks Awards. Ainsi, il constitue un film a suivre absolument avant le choix d’une école religieuse pour la formation et le suivi de vos enfants.

Vous avez envie de donner votre avis sur ce film ? On en discute sur les forums de TonGay.com via le sujet suivant : discussion autour du film « La mauvaise éducation »

Bande annonce du film :

Acteurs:

Gael García Bernal

Gael García Bernal

Fele Martínez

Fele Martínez

Javier Cámara

Javier Cámara

Daniel Gimenez-Cacho

Daniel Gimenez-Cacho

Lluis Homar

Lluis Homar

Juan Fernández

Juan Fernández

Paco Maestre, Francisco Boira, Nacho Perez, Raul Garcia Forneiro, Alberto Ferreiro, Petra Martinez, Leonor Watling, Roberto Hoyas

Réalisateur:

Pedro Almodóvar

Pedro Almodóvar

Informations complémentaires :

Date de sortie : 14 mai 2004

Genre : Dramatique / Trhiller

Durée du film : 1h50

VN:F [1.9.22_1171]
Vous avez aimé cet article ? Attribuez-lui donc une note :
Rating: 10.0/10 (4 votes cast)

Liens commerciaux :



A propos de l'auteur ()

Je suis un jeune développeur web & référenceur passionné par le monde du web. En 2006, j'ai crée TonGay.com, un site de rencontre gay entièrement gratuit pour permettre à la communauté LGBT (gay, lesbienne, bi et trans) de pouvoir discuter et se rencontrer en toute liberté. Aujourd'hui, je vous propose ce nouveau blog pour vous informer et vous conseiller en abordant l'actualité gay, en publiant les témoignages des membres du site et en rédigeant des articles sur les sujets qui vous intéressent.

Commentaires (3)

  1. Ce créateur du film partage des expériences qu’il a vécues, lorsqu’il a passé ses études dans une école religieuse. De ce fait, il conclut qu’il existe une mauvaise fréquentation de la part des établissements religieux.
    A mon avis, cela n’est pas entièrement vrai.
    Je travaille en tant que surveillante générale au sein d’une institution qui impose comme principe la primauté du christianisme.
    Depuis sa création il y a une vingtaine d’années, aucune remarque négative n’est obtenue. Au contraire, toutes les promotions sortantes ont tiré d’avantages sur les influences christianisme. Exemple, ils ont connu un changement au niveau de la mentalité.

    • TonGay.com dit :

      Bonjour Helena,

      Merci pour votre témoignage très intéressant et votre avis sur le sujet.

      En effet, je pense comme vous qu’il ne faut pas mettre toutes les institutions dans le même panier.

      Au plaisir de vous lire.

  2. Humm… le film a l’air très intéressant. Le sujet abordé n’est pas anodin, et même en France, auparavant, on avait pas mal d’écoles religieuses assez psycho rigides. J’imagine par contre qu’il ne passera que dans un nombre limité de cinémas, malheureusement.

Réagir sur cet article