Mariage homo bientôt possible ?

| 21 novembre 2012 | 5 commentaires
Mariage homo

Mariage homo, un cap complexe que la France a du mal à passer.

Le mariage homosexuel provoque une vive réaction. Qu’ils soient pour ou contre, les avis divergent farouchement. En survolant le problème de façon pondérée, on se demande si nous ne sommes pas revenus bien des années en arrière, au temps de la chasse aux sorcières. Serait-ce une civilisation qui tarde à évoluer ? Serait-elle sur le point de régresser quant à la tolérance sur des aspects qui devraient être considérés comme normaux à l’heure actuelle ? Certains religieux s’insurgent, prétextant diverses raisons vérifiables (ou non). Certains analystes réagissent, adulant le mariage homo comme une possible complexité pour les enfants des couples homosexuels… Les politiques entrent dans la danse aussi, pour des raisons propres à chacun… Pourquoi un tel sujet provoque-t-il autant de mouvements contestataires ?

Le 7 novembre 2012 : ils disent oui au mariage homosexuel.

Depuis le 7 novembre 2012, lors du Conseil des ministres ouvrant des possibilités au mariage homo et permettant ainsi au parlement d’intervenir en janvier prochain, une vraie tempête grossit de jour en jour. Alors que la France vit un moment très vif, très complexe, à la limite de chavirer, voilà qu’un sujet qui ne regarde que les personnes concernées vient s’insinuer dans divers débats tous secteurs confondus. Bien triste constatation, alors même que le pays a bien d’autres préoccupations bien plus importantes. Attention, n’allez pas croire que le mariage homo est un sujet inintéressant, mais cela ne devrait normalement intéresser que les personnes concernées. En d’autres termes, est-ce que ce débat a réellement lieu d’être ? Si une lesbienne veut se marier avec une lesbienne, ou encore, un gay veut épouser un gay, c’est certainement une décision qui leur appartient, non ? Nous ne devrions pas, théoriquement, intervenir dans leur vie. Encore moins à immobiliser notre temps, notre argent, nos politiques, nos médias et l’ensemble du pays sur un sujet aussi « privé ». À vrai dire, il ne s’agit que d’union et d’amour, rien de plus. Peut-être serait-il plus judicieux que le France laisse les homosexuels vivre en paix et se concentre sur la misère, l’emploi, et bien d’autres problèmes, ne croyez-vous pas ?

La religion contre le mariage homo

Concernant la religion, n’est-elle pas censée promouvoir la tolérance, le respect, l’amour, la bonté ? Pourtant, elle semble s’opposer au projet, et de fait, indirectement, à l’union réelle de deux êtres s’aimant, à la concrétisation d’une relation d’amour… Quel est donc l’élément qui choque ? Est-ce le corps charnel ? Peu importe l’apparence et l’orientation, ce qui compte, n’est-ce pas l’amour ? Pourtant, pour nombre de religions, le corps ne serait qu’une simple enveloppe… Alors, pourquoi se braquer sur cet élément ? Si les deux personnes sont consentantes, quel est donc le problème ?

Les enfants de couples hétéros, pourraient-ils être choqués ?

Nous pourrions aisément dire que d’autres problèmes sont bien plus graves que de voir un couple homo se marier. Quand on voit la qualité de l’éducation de nos jours, aller jusqu’à prétendre que l’image d’un mariage homo pourrait choquer nos enfants est quelque peu exagéré. Les actes, les décisions, les propos et la vie de tous les jours, pour certains, vis-à-vis de l’éducation des enfants sont dans certains cas bien plus critiquables. Ne serait-il pas plus judicieux que certains hétéros réfractaires au mariage homo s’attardent sur l’éducation de leurs enfants avant de perdre leur temps à juger une situation ne leur appartenant pas ? L’apprentissage de la tolérance, une bonne communication et quelques explications devraient largement aider les enfants à comprendre cette subtilité, ne croyez-vous pas ?

L’enfant dans le couple homo, aura t-il d’éventuels problèmes ?

L’enfant d’un couple homosexuel sera t-il équilibré ? C’est là qu’interviennent certains spécialistes qui finalement, provoquent plus de malades dépendants au système que de cas « biens dans leurs peaux ». Comme le disent d’autres spécialistes, l’enfant est en mesure de s’adapter bien plus vite que nous, les adultes. Quelques explications et une bonne communication ne seraient-elles pas la résolution aux problèmes éventuels ?  En ce qui concerne l’intégration, si les deux camps apprennent la tolérance et expliquent les choses convenablement aux enfants, très peu de problèmes devraient avoir lieu.

Les droits des homos contre les droits des hétéros :

Il est aussi question des droits ouverts par effet ricochet, et c’est peut-être là que le bât blesse… le pognon en d’autres termes ! Là dessus, réagir à cette éventualité est mal interpréter la réalité des faits, car hétéro ou homo, un mariage reste un mariage ! S’il (ou elle) n’était pas homo, le mariage serait possible, ce qui alors, ponctionnerait les caisses de la même manière. Il y’ a aussi la question de la PMA (procréation médicalement assistée). Certes, actuellement, il existe un réel problème à ce niveau, mais si nous nous plaçons sur l’optique : « il y a trop de monde… à moi la place, tant pis pour les autres… », ce ne serait pas très sympathique… Chaque individu a le droit d’espérer d’aller vers cette possibilité, qu’il soit homo ou hétéro. Le problème ne provient pas du mariage homo, mais d’autres facteurs. Dans ce cas précis, attaquons ce qui est attaquable et ne nous en prenons pas aux homos pouvant ÉVENTUELLEMENT « voler » les droits possibles… D’ailleurs sur ce point, divers autres pays ayant légalisé le mariage homosexuel n’ont pas constaté d’effets dévastateurs.

Conclusion sur le mariage homosexuel :

Quoi qu’il en soit, le conseil des ministres a dit « oui » au projet de loi. Ainsi, l’Assemblée nationale prend le relai et va auditionner plusieurs institutions tous les jeudis de novembre et décembre avant le réel débat entre les députés dans hémicycle. Ils transmettront alors les résultats au Sénat. Enfin, le sénat finira par renvoyer le dossier à L’Assemblée nationale qui statuera sur le sort du mariage homosexuel.

Bon à savoir :

Quelques personnes favorables : François Hollande (président Français), Jean Vila (maire de Cabestany), Alexandre Raynal (maire d’Amélie-les-Bains), Olivier Besancenot (nouveau parti anticapitaliste), Noël Mamère (maire de Bègles des Verts écologistes), le parti socialiste depuis 2002, Alternative libérale, Hervé Morin et Jean-Marie Cavada (Nouveau centre), et certainement bien d’autres… Quant aux citoyens français, ils sont, selon un sondage IFOP, 65% favorables. Il existe d’autres partis et personnalités favorables, mais leurs idées diffèrent légèrement, proposant des solutions autres, comme François Bayrou, le parti communiste…

Venez partager votre avis sur le mariage homosexuel avec des centaines de membres sur le forum sur le sujet suivant: Discussion autour du mariage homosexuel.

VN:F [1.9.22_1171]
Vous avez aimé cet article ? Attribuez-lui donc une note :
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)

Liens commerciaux :



A propos de l'auteur ()

Je suis un jeune développeur web & référenceur passionné par le monde du web. En 2006, j'ai crée TonGay.com, un site de rencontre gay entièrement gratuit pour permettre à la communauté LGBT (gay, lesbienne, bi et trans) de pouvoir discuter et se rencontrer en toute liberté. Aujourd'hui, je vous propose ce nouveau blog pour vous informer et vous conseiller en abordant l'actualité gay, en publiant les témoignages des membres du site et en rédigeant des articles sur les sujets qui vous intéressent.

Commentaires (5)

Sites qui pointent vers ce sujet

  1. Les artistes au secours du mariage pour tous - People | 26 janvier 2013
  1. En voilà un débat qui ne devrait même pas existé les consciences tellement il est futile…

    Cela fait maintenant plusieurs années que l’on aurait dû légalisé le mariage gay et aujourd’hui on entend plus les cathos qu’autre chose…

    Déprimant ce foutu pays et ses mentalités des années 50…

  2. David Zanini dit :

    Bonjour,

    Effectivement, foutu pays… Les chose finiront par changer. Quoi, je suis un poil optimiste ? ^^ Mais non, j’en suis certain, tout finira par évoluer positivement.

  3. Manuela@faubourgsaintsulpice.fr dit :

    Je ne comprends vraiment pas qu’un tel sujet,certes de société, prenne autant de proportions médiatiques et pas seulement. Tout le monde devrait avoir le choix de se marier ou pas. Je suis ahurie et scandalisée par les vieux démons qu’un tel sujet à réveillé (mais n’étaient-ils pas endormis ?) !

  4. A mon avis le coeur du problème n’est pas tant le mariage, car finalement le pacs c’est un peu pareil, mais plutôt les enfants et les dérives qu’il pourrait y avoir avec d’éventuel achat de ventre de femmes afin de procréer…

Réagir sur cet article