Le quartier des Marais, le lieu le plus gay à Paris !

| 11 juillet 2015 | 5 commentaires
Le quartier des Marais à Paris

Le quartier des Marais à Paris

Quelle que soit la saison le quartier des Marais à Paris étonne n’importe quel visiteur. Venez découvrir les endroits branchés gay au Marais ! Afin de vous concocter un planning digne de ce nom, j’ai pris mes renseignements afin de vous faire passer quelques jours de folie à Paris.

Vous êtes là pour découvrir, et surtout pour vous divertir. Alors les bars branchés, les discothèques à thèmes, les restos délicieux, mais aussi les musées, les boutiques et les promenades dans les quartiers gays parisiens sont immanquables ! De quel quartier parlons-nous exactement ? Celui des Marais/Beaubourg où la communauté gay s’est installée.

On s’installe dans le quartier des Marais

Une semaine c’est bien, mais il faut être confortablement installé, car celle-ci s’annonce bien remplie, alors il vaut mieux avoir un endroit précis où poser ses valises. Un mode d’hébergement intelligent, à Paris, qui ne reviendra pas trop cher, consiste en l’échange d’appartements pour une période donnée. Vous connaissez sûrement le système : on laisse son appartement et on prend celui de l’autre. Cette méthode permet d’économiser pour toute autre découverte, car l’offre reste gratuite en règle générale. Parmi les sites qui proposent ce genre d’initiatives, retrouvez Echangedemaison.com. Toutefois, si votre choix penche pour un joli hôtel accueillant et discret, l’Hôtel Beaumarchais entre la Bastille et le Marais ou encore le 7ème Art, parmi d’autres bonnes adresses, vous attendent.

Les bars et clubs gays pour danser la nuit entière

Le The Eagle est branché, mais à préférer en soirée. Néanmoins, la journée, on peut s’installer sur le patio pour y prendre un thé accompagné de quelques sucreries parisiennes. Le soir venu, ce bar gay accueille exclusivement des hommes. Particulièrement apprécié pour ses deux backrooms disco, son labyrinthe, il est également possible d’y rester jusqu’au petit matin. Les soirées à thème dominent, et ce, tous les soirs de la semaine. Les « Chippendales », strip-teaser gay… La folie !

Un autre bar à ne pas rater, Le Quetzal, situé dans le quartier des Marais. L’endroit est tout à fait unique ; du fait de sa popularité; il est certes parfois difficile d’y trouver une place, mais cela vaut le détour d’arriver à l’avance, surtout en week-end. Les mâles entre 30 et 40 ans y font des rencontres au son d’une musique techno, transe, house : la nuit s’annonce très chaude. Mais la sélection va bien plus loin, les noctambules vont adorer L’ancienne Loco, rebaptisée La Machine au Moulin Rouge, puis le Grand Rex, Quenn… Le Club 18 est un endroit bien discret et confiné qui accueille un public gay, mais si petit que 18 personnes sera le maximum accueilli à la fois. Les filles pourront se diriger vers Le Sho What ! Surtout les soirées du week-end car il se transforme en clubbing, jusqu’à tard dans la nuit.

Manger dans un bon resto ou sur le pouce ?

« Dans le noir ? » est un resto très original à Paris. Il porte en effet bien son nom, puisqu’on vous propose un dîner dans le noir, l’obscurité totale, salle noire, on ne voit rien, pas l’assiette, pas le voisin, on déguste des bons mets, à l’odeur et aux papilles et on fait connaissance, sans se voir. Aux Marais, il y a bien sur une multitude de petits restos rapides, à emporter, ou sur la terrasse, le glacier Pozzetto, rue du Roi de Sicile.

Le quartier des Marais offre aussi un grand nombre de monuments et Galeries d’art le centre Pompidou rue Saint-Martin est à ne pas rater aussi, vous serez enchanté par la plus grande collection d’art moderne au monde. Toujours culturellement, le quartier des Marais offre également des balades dans les différents squares, et sur les bords de la Seine.
Vous l’aurez compris, il n’est pas difficile de trouver où se divertir à Paris, les coins branchés, les coins discrets, gays ou hétéros, tous trouveront un endroit plaisant pour passer un moment agréable.

 

VN:F [1.9.22_1171]
Vous avez aimé cet article ? Attribuez-lui donc une note :
Rating: 8.1/10 (46 votes cast)

Liens commerciaux :



A propos de l'auteur ()

Je suis un jeune développeur web & référenceur passionné par le monde du web. En 2006, j'ai crée TonGay.com, un site de rencontre gay entièrement gratuit pour permettre à la communauté LGBT (gay, lesbienne, bi et trans) de pouvoir discuter et se rencontrer en toute liberté. Aujourd'hui, je vous propose ce nouveau blog pour vous informer et vous conseiller en abordant l'actualité gay, en publiant les témoignages des membres du site et en rédigeant des articles sur les sujets qui vous intéressent.

Commentaires (5)

  1. PAPINI dit :

    ravie sa m apporte l espoir sincère d amitié ,,,merci a vous a tous toutes,,,

    • barbusse dit :

      Bien a vous d’avoir editais cet endroit unique car moi meme ai vecus 20ans a paris il y avait a une epoque une boite qui devait ouvrir (rue de rivoli)qui devait etre parainais par (Amadan Lire)ouverture par DEVE,qui n’as pas machais ses paroles vis a vis de celle entre autre le 7 les colonie le bronz vagabon chez BAUDRY (bal a papa) la mendigote ect,,,,,ok il etait en formation quand suit partis de paris merci a tous et toutes oken 87 belles annees ok

  2. ALLAIN Yvan dit :

    J’ai bien aimé votre article sur le marai et j’ai bien l’intention d’y aller aller et me rendre dans un bar gay si il accepte les gay de mon âge 81 ans on m’a déjà repousser dans un sauna gay trop vieux que l’on m’a dit désoler Amicalement à toutes l’équipe de tongay ALLAIN Yvan

  3. Bon article ! J’ai aussi beaucoup aimé le quartier du Marais à Paris (nous y sommes passés il y a quelques semaines), où l’on se sent quand même beaucoup plus accepté en tant que couple gay qu’ailleurs dans la ville. Mais je trouve qu’il y a encore du chemin à faire et que le quartier ne s’assume pas à 100%. Par exemple à Bruxelles, les drapeaux arc-en-ciel son nombreux dans le quartier gay et il y a même une fresque sur un mur (type BD) avec un couple gay ! Et Montréal (d’où nous venons) a un Village gay immense et on peut se balader en se tenant la main quasiment partout sans avoir peur d’homophobie… Enfin, Paris a du chemin a faire encore :)

Réagir sur cet article