Le Japon permet l’adoption à son premier couple gay

| 19 mai 2017 | 7 commentaires
Droits lgbt au japon

Droits lgbt au japon

En Mars – Avril 2017, Osaka a été la première ville du Japon à permettre l’adoption d’un adolescent à un couple gay, composé de deux hommes. Pour rappel, le Japon est un pays qui n’interdit absolument pas l’adoption aux couples homosexuels, mais dans les faits, cette dernière est assez peu accessible et souvent freinée. Cette actualité marque peut-être le début d’une aire nouvelle au Japon, pour les couples gays.

La garde de l’adolescent leur aurait été confiée en février dernier. Ce fut une première selon le Ministère de la Santé, du Travail et du Bien-être social japonais.

Le statut de couple gay reconnu pour la première fois dans l’adoption

Comme dit plus haut, l’adoption n’est pas interdite aux couples homosexuels, au Japon. Si cela se faisait, les futurs parents adoptaient l’enfant en tant qu’individus et non en tant que couple. Que ce soit pour les couples homos ou LGBT en général, la garde serait accordée aux deux parents, sans prise de considération du statut du couple.

Cependant, Osaka a fini par accepter la requête d’un couple gay composé de deux hommes, après avoir bien vérifié que ces derniers avaient bien la possibilité d’apporter tout ce qui était nécessaire (affectif et financier) à l’adolescent.

Le plus vieux des papas a déclaré être heureux d’avoir pu adopter en tant que couple et non plus en tant qu’individu. Il a également confié que l’adolescent adopté avait maintenant une vie bien plus sereine et était bien. C’est tout ce qu’on peut souhaiter à cette petite famille !

Les deux papas devaient suivre des formations

Au Japon, un couple gay n’existe pas en terme juridique. Le droit japonais parle plus de « partenariat entre personnes de même sexe ». Ils disposent en théorie des mêmes droits que les couples hétérosexuels, bien qu’ils suscitent d’avantage la méfiance.

Le parcours de ces deux papas le montre assez bien. En effet, pour pouvoir adopter, ils ont entamé leurs premières démarches en décembre 2015, avant d’être fortement conseillé à suivre une formation sur la parentalité ainsi que des examens médicaux et diverses conférences, également sur le sujet.

Il est tout de même dommage que, de par sa différence, le couple ait dut se plier à autant d’exigences. Cependant, je tiens à souligner que je ne sais pas comment se passe l’adoption japonaise pour un couple hétérosexuel et que la culture asiatique peut être potentiellement différente de la nôtre et de nos représentations.

VN:F [1.9.22_1171]
Vous avez aimé cet article ? Attribuez-lui donc une note :
Rating: 8.0/10 (8 votes cast)

Liens commerciaux :



A propos de l'auteur ()

Commentaires (7)

  1. jimmy dit :

    super il aura fallut du temps m est c est fait

  2. jimmy dit :

    et les gay pas beaucoup de réactions sur cet article a je comprend si il n y pas de ? sa vous intéresse pas ? dommage c est un article qui demande à étre argumenté

  3. Takoyaki dit :

    En plus, c’est le pays des Takoyaki, c’est quand même formidable tout ça

  4. Jiminy dit :

    Enfin une attitude intelligente, ouverte et tolérante.
    Qu’ils soient vivement imités…

  5. jimmy dit :

    bonjour Jiminy prochain les pays Musulmans et viré tout c est dirigeants qui son contre

Réagir sur cet article