Degenerate Housewives, une lecture dérangeante

| 6 mars 2014 | 1 commentaire
Les actrices de Desperate Housewives dont le livre "Degenerate Housewives" s'inspire

Les actrices de Desperate Housewives dont le livre « Degenerate Housewives » s’inspire

Degenerate Housewives est une lecture captivante, du moins pour ceux qui aiment la lecture érotique, sous forme de bande dessinée. Une BD américaine au titre copié arrangé et adapté à l’histoire, si l’on traduit, on pourra s’apercevoir de ce que l’on nous attend. « Dégénérés », c’est le moins que l’on puisse dire des personnages illustrant cette bande dessinée sortie le 22 juin 2013 aux éditions Dynamite.

L’histoire

Certes, on ne va pas tout vous raconter, le but est que vous preniez votre BD en main et feuilletez celle-ci jusqu’à la dernière page, mais tout de même voici une petite présentation, histoire de vous donner envie, ou pas, de lire, bien sûr !

On connaît tous la série Desperate Housewives qui met en scène une série de femmes au caractère délurant, la série nous raconte leurs aventures, leurs parcours avec un brin d’humour, Degenerate Housewives va un peu dans ce sens, mais, voilà et c’est vraiment ce qui dérange, l’humour n’y est pas, et c’est certainement à cause de cela que l’auteur à eu l’idée d’un tel titre.

Nous sommes dans une bourgade du Connecticut, plus précisément à Hillvale. Ici, comme dans beaucoup de villes, partout dans le monde, une femme tout à fait normale, s’ennuie, elle vit sa vie de femme au foyer, entre les séries télé quotidiennes et les réunions entre copines, pour parler de choses ennuyantes autour d’une tasse de thé et les cookies fait maison. Comme tant d’autres femmes au foyer, elle se sent délaissée par son mari qui, lui passe le plus clair de son temps au travail.

Il s’agit de Catherine Michell. Mais, certainement dû à ses journées ennuyantes, Catherine cherche un moyen de voir la vie en rose, et cela, elle le trouve au niveau de sa sexualité, oui, elle se découvre un goût inné pour une activité qui va la passionner, elle se lance dans les ateliers érotiques dans lesquels il faut entretenir des minous, grâce à sa voisine Patricia, Catherine va devenir une lesbienne, sans scrupules. On, vous l’avez prévenu, ceci est une lecture purement érotique.

Une lesbienne pas comme les autres

Lorsque l’on débute cette lecture, on s’attend à une histoire érotique comme tant d’autres, mais cette histoire ne l’est pas et ne ressemble pas à la vie sexuelle des lesbiennes, à commencer par le ton agressif et machiavélique qui à été attribué à Catherine, celle-ci en compagnie de sa voisine Patricia, dans l’histoire, drogue ses voisines, les ligote sur une chaise, afin de les violer avec un gode, vous y croyez ? Celle-ci parle plus que vulgairement, lorsqu’elle se trouve face à une partenaire, bref, on le sait chacun à droit à avoir ses fantasmes, et les lesbiennes aussi, bien sur elles en ont, mais serait-ce vraiment des fantasmes de ce genre ? Va-t-on vraiment avoir du plaisir avec cette lecture, pas si évident, en tous les cas, mon avis personnel est que l’auteur ne connaît aucune lesbienne, ni leur nature, il ne sait pas vraiment de quoi il parle ! En tous les cas cette BD, a bien évidement été mal classée, car nous ne sommes pas face à une lecture lesbienne, ceci révèle plus de la catégorie porno sexiste, on pourrait quasi parler de lesbophobie. Bon certes cette BD n’est pas à mon goût, personnel lent ce n’est pas le genre de lecture qui m’attire, car je préfére rester dans une lecture proche de la réalité, en tous les cas pas une lecture qui éloigne le personnage de la réalité, mais si toutefois, vous avez envie de savourer un moment de lecture (j’insiste) porno lesbienne, vous trouverez la Bande dessinée, dont bizarrement l’auteur se nomme Rebecca, (difficile de croire qu’une femme ait eu une telle imagination) dans le rayon des bandes dessinées érotiques, section lecture lesbienne.
Et dire que ceci est la Tome 1, la BD aura-t-elle un vrai succès qui puisse laisser penser à l’auteur l’écriture d’un deuxième Tome ?

VN:F [1.9.22_1171]
Vous avez aimé cet article ? Attribuez-lui donc une note :
Rating: 7.5/10 (4 votes cast)

Liens commerciaux :



A propos de l'auteur ()

Je suis un jeune développeur web & référenceur passionné par le monde du web. En 2006, j'ai crée TonGay.com, un site de rencontre gay entièrement gratuit pour permettre à la communauté LGBT (gay, lesbienne, bi et trans) de pouvoir discuter et se rencontrer en toute liberté. Aujourd'hui, je vous propose ce nouveau blog pour vous informer et vous conseiller en abordant l'actualité gay, en publiant les témoignages des membres du site et en rédigeant des articles sur les sujets qui vous intéressent.

Commentaires (1)

  1. burgos dit :

    J’avoue que je ne connais pas bien la série. Cependant, dans les quelques lignes que je viens de lire sur ce commentaire, il est évident que la personne qui a fait cette bande dessinée, ne connait très certainement pas de lesbienne! De plus, je peux certifier que toutes les lesbiennes ou bisexuelles que je connais, sont très loin d’être vulgaires,n’ont aucun besoin de droguer leurs partenaires, et n’ont pas besoin de ce genre de publicité mensongère, qui me semble sexiste et qui pour ma part n’est fait que pour nuire à autrui! Je pense que c’est un homme sadique, doté d’un esprit maladivement pervers et qui sait?!… peut-être aigri de ne pas savoir se faire aimer, ou comprendre tout simplement, la vrai signification du mot AMOUR qui est beaucoup plus pure que tout les attributs que l’on ne cesse de lui attribuer! Je plains très sincèrement cette personne qui ne s’exprime que par sa petitesse!
    Salut à toutes et à tous, et croyez moi, je répondrai, chaque fois que je le pourrai, car j’ai un profond respect de toutes la diversité des personnes! Si on veut être respecté, commençons par respecter l’autre, avec ses défauts, et ses qualités! Beaucoup de chemin reste à faire, afin que chacune et chacun, vive pleinement en paix!

Réagir sur cet article