Politiques et stars homophobes ? Les dérapages…

| 8 avril 2013 | 4 commentaires
Dérapage homophobes.

Dérapage homophobes.

L’art de provoquer, directement ou indirectement, volontairement, ou involontairement, par des propos homophobes deviendrait-il un sport reconnu ? De simples actions aux propos, les dérapages de certaines stars homophobes, politiques ou personnalités semblent se multiplier depuis quelque temps. Certaines personnes le font peut-être sciemment, quand d’autres le font peut-être par inadvertance, ou encore, comme le dit le dicton : « chassez le naturel… il revient au galop » , certaines personnes pourraient-elles ne plus contenir le fond de leurs pensées ? Quoi qu’il en soit, les « mauvais élèves » de l’école gay-friendly sont de plus en plus nombreux. Faisons un petit tour vers cet univers des dérapages et découvrons ensemble les mots et écrits qui blessent.

 

La politique homophobe ?

Les derniers propos considérés comme un dérapage pour beaucoup de personnes au vu des nombreux commentaires et des nombreuses réactions concernent Nicolas Sarkozy. Ce cher monsieur, acteur de la politique et ancien président de la France, s’est exprimé de façon inadmissible pour beaucoup de gens et ses propos ont provoqué une vive réaction. Il s’agissait de son opinion concernant le projet de loi sur le mariage pour tous et notamment sur la PMA (procréation médicalement assistée). N’allons pas plus loin et dévoilons ses propos qui ne surprendront peut-être pas les gens au courant de cette phrase devenue tristement culte : « Bientôt, ils vont se mettre à quatre pour avoir un enfant »… Ses paroles ont continué avec d’autres formes de dérives, mais nous n’irons pas plus loin sur ce sujet. Il suffit effectivement de taper quelques mots dans les moteurs pour avoir les informations concernant la suite de ses dérapages…

Dans le même sillage, en 2012, Christian Vanneste, alors député de la Droite populaire à cette époque, avait eu des paroles considérées par la communauté LGBT comme absolument scandaleuses. « La déportation d’homosexuels durant la Seconde Guerre mondiale est une légende », annonça-t-il à l’époque, affirmant par la suite ne pas avoir fauté et ne pas avoir eu des propos condamnables. Toutefois, suite à cette controverse sur la déportation des homosexuels pendant la Seconde Guerre mondiale, l’UMP lui retira par la suite son investiture pour les élections législatives de juin 2012.

Un autre dérapage au début de cette année 2013 concerne le site des jeunes de l’UMP de Haute-Garonne où il était possible de voir une image représentant un jeune homme pendu avec comme note : « Tu ne seras pas une pédale mon fils ». Le site avait rapidement retiré cette photo ayant provoqué la colère de l’association des Familles homoparentales, car pour elle, une ligne rouge avait été franchie. Il est à noter que les jeunes responsables de cette action ont « regretté ce malentendu ».

Des stars homophobes ?

À l’époque, en 2012, plus précisément, le 7 septembre, Paris Hilton n’avait pas échappé à la colère de la communauté gay suite à des propos homophobes qu’elle s’est ensuite empressée de calmer en présentant des excuses. Tout cela émanait d’une conversation enregistrée par un chauffeur de taxi alors qu’elle était assise à l’arrière de son véhicule. Nous éviterons de diffuser une fois de plus ses propos ici, car cela ne servirait pas à grand-chose. Nous vous laissons le plaisir de les découvrir sur internet si vous le souhaitez.

Il est aussi question en 2012 de Kirk Cameron, star de la télévision et acteur américain. Il avait choqué son pays et de nombreuses stars par ses propos homophobes. Pour lui, selon ses paroles, soutenir son enfant s’il s’avérait gay lui semblait inimaginable…

Brigitte Bardot a elle aussi tenu des propos considérés comme homophobes dans son livre « un cri dans le silence ». Cet ancien sex-symbol a déclenché l’hostilité du monde LGBT et des associations. Bien qu’elle avait tenté de « calmer le jeu », ses dires n’ont pas eu l’effet escompté compte tenu de ses écrits mentionnés comme explicites par nombres d’acteurs contre l’homophobie.

Sexion d’assaut, groupe de rappeurs français, a aussi apporté son lot de propos homophobes. Nous retrouvons Admiral T, chanteur reggae-dancehall, qui lui avait déclenché une polémique suite à sa chanson mentionnant, dans le même sillage que Sexion d’assaut, des propos de type « brûler les pédés »… Ces chanteurs entrent dans cette collection pour leurs termes extrêmement violents et homophobes, mais il existe bien d’autres stars ayant dérapé. Malheureusement, il était bien complexe de tous les noter ici et à vrai dire, il n’était pas non plus question de faire un listing complet des personnes homophobes. Toutefois, si vous connaissez des personnalités ayant choqué par leurs paroles, n’hésitez pas à en parler, si vous le désirez.

Dans une voie presque similaire, sans parler de paroles homophobes, Frigide BARJOT peut à son tour faire partie de la liste des dérapages, mais, cette fois, il semblerait que ce soit elle qui est bel et bien déparée. Effectivement, la communauté LGBT peut constater les propos d’un sénateur semblant ne pas avoir apprécié les actions du collectif de cette dame. En voici le contenu :

« Mon point de vue est clair vous représentez la pire des homophobies qui est ‘Je n’ai rien contre les homosexuels, j’ai plein d’amis homosexuels, mais je refuse l’égalité qui leur est due’ ; pour moi cela est dans la lignée ‘Je ne suis pas raciste, mon voisin est noir’, vous êtes dans le déni d’homophobie, comme d’autres sont dans le déni de racisme ».

C’est rappé, ils ont déparés…

VN:F [1.9.22_1171]
Vous avez aimé cet article ? Attribuez-lui donc une note :
Rating: 7.0/10 (17 votes cast)

Liens commerciaux :



A propos de l'auteur ()

Je suis un jeune développeur web & référenceur passionné par le monde du web. En 2006, j'ai crée TonGay.com, un site de rencontre gay entièrement gratuit pour permettre à la communauté LGBT (gay, lesbienne, bi et trans) de pouvoir discuter et se rencontrer en toute liberté. Aujourd'hui, je vous propose ce nouveau blog pour vous informer et vous conseiller en abordant l'actualité gay, en publiant les témoignages des membres du site et en rédigeant des articles sur les sujets qui vous intéressent.

Commentaires (4)

  1. Cartapus dit :

    Quand je lis Paris Hilton et propos homophobes j’ai réellement de la peine à croire à la crédibilité de l’article.

    Il faut arrêter de jouer les victimes et de prendre tous les propos qui ne vont pas en notre sens comme homophobes! N’allez pas me faire croire que Paris Hilton est homophobe. Rien qu’en voyant le personnage on peut deviner qu’elle est gay-friendly ou peut-être même hétéro-curieuse.
    Et quand on gratte un peu plus (il ne m’a pas fallu plus de 30 secondes pour trouver l’info sur internet alors que je n’avait jamais entendu parlé de cette affaire), on apprend que dans le taxi elle était avec un ami gay et qu’ils parlaient entre autre des relations non protégées et du sida.
    Mais effectivement, sorti hors de son contexte, la phrase peut passer pour homophobe.
    Les média manipulent les informations pour faire vendre. Il faut apprendre à mieux trier et juger ses sources.

    Ce n’est pas contre vous, c’est simplement qu’il faut qu’on arrête de se prendre pour des victimes quand il n’y a pas de raison et à mon humble avis, concernant les propos de Paris, il n’y en avait pas.

    • David Zanini dit :

      Bonjour,

      Il s’agit de relayer des faits ayant déclenché suspicions, doutes, ou colère de la part de citoyens, politiques ou autres. Mettre en doute l’article, c’est votre droit, mais les faits sont là selon le fond et l’objectif de l’article. Libre à vous de définir si ces propos sont homophobes ou non.

      De plus, il est à noter qu’il est spécifié aussi en début d’article ceci : « L’art de provoquer, directement ou indirectement, volontairement, ou involontairement…  » et en ajoutant et affirmant par la suite ceci : « Certaines personnes le font peut-être sciemment, quand d’autres le font peut-être par inadvertance… » servant donc, de fait, à mettre un bémol et une certaine modération quant aux propos de l’article.

      De là à parler de « victimisation », j’ai du mal à cerner… l’article n’avait pas cet objectif.

      Au plaisir de vous lire

  2. lafargue jean-jacques dit :

    j’ai travailler pendant des années dans le milieux du spectacle et j’ai vu comment fonctionne c’est gens la . les gay sont très intéressant pour eux a côtoyer nous sommes ouvert aux cultures a la mode etc etc mais dés qu’ils non plus besoin de nous toutes les insultes et autres collibés vont bon train

  3. emilie OPSIRE dit :

    Il ne s’agit pas de se victimiser ! Loin de là !
    Toutefois il est à noter tout de même qu’on n’a jamais entendu parler d’agressions envers les couples hétéros. Or, depuis quelques mois les agressions verbales et physiques se multiplient envers les homosexuels. Les attaques sont quand même bien contre la sexualité des homosexuels.

    Personnellement quand je lis, j’entends toutes ces horreurs qui sont dites sur nous depuis 6 mois, NON je ne me victimise pas, mais OUI j’ai mal, terriblement au coeur et mes peurs reviennent… Oui en ce moment je pense à la période 1940 où les homosexuels furent assassinés…

    Ce débat national est politisé et on comprend bien que c’est de l’anti Hollande qu’il est question. « Ils » ont tous réussi à « monter » les hétéros contre les homos et inversement…

    C’est tellement triste… Pauvre France.

Réagir sur cet article