Augmentation des agressions à caractère homophobe ?

| 2 septembre 2012 | 12 commentaires
Les agressions homophobes se mtulpiliraient-elles ?

Les agressions homophobes, sont-elles en augmentation ?

Les années 2011-2012 laissent apparaitre une quantité assez importante d’agressions à caractère homophobe, et ce, dans l’Union européenne, notamment la France et la Belgique. Le dernier rapport de SOS homophobie dévoile une hausse inquiétante des actes malveillants envers la communauté LGBT. Ce n’est pas moins de 1500 témoignages, selon leurs propos, qui ont été signalés, et ce, uniquement au cours de l’année 2011. Internet se voulant libre d’expression serait la source première de discrimination, mais les rues semblent devenir de plus en plus aléatoires vis-à-vis de la sécurité des homosexuels. Le dernier évènement en date du 6 août 2012, aux alentours de 22h30 signe une nouvelle fois pour l’homophobie, où il est mentionné le tabassage d’un couple homosexuel. L’histoire révèle que trois individus ont commencé à agresser verbalement une personne promenant son chien dans les rues de Bruxelles. Non content du résultat,  ils auraient suivi leur victime jusqu’à son lieu d’habitation pour enfin débuter une agression physique envers lui. Le compagnon de l’homme agressé est alors descendu rapidement pour intervenir, malheureusement, il a fini tabassé sauvagement par les trois agresseurs mécontents.

Bien triste nouvelle pour ce couple sans histoire. Toutefois, ce n’est ni les premiers, ni les derniers. En passant de simples insultes diverses et variées, jusqu’à l’agression physique, l’homophobie semble prendre de l’ampleur. Mais est-ce l’homophobie le réel facteur des agressions ? Le fond de tels actes n’est pas tout à fait clair et défini, car il apparait que dans certaines situations, ce sont de simples jeux devenant incontrôlables. L’alcool, la drogue — dont le cannabis — et le regroupement d’individus peuvent parfois former un cocktail détonnant. L’homophobie serait donc en seconde position après ces éléments cités. Effectivement, il n’est pas rare de voir des groupes de plusieurs personnes éméchés (ou sous l’emprise de stupéfiants) s’en prendre à n’importe qui dans la rue, et si par malchance, un couple homosexuel venait à passer, il deviendrait alors la cible. Dire quelle est la cause des agressions n’avance à rien, me direz-vous. Toutefois, cela permet de désengager la pression et la peur pouvant résulter de ce sujet.

La vraie cause, le fond réel, n’est donc pas toujours l’homophobie, du moins, en premier lieu. Il s’agit bien souvent de personnes désireuses d’en découdre par tous les moyens, sous l’emprise de différents produits, ou sous l’emprise de l’effet de groupe. Un jeu qui se détourne de l’intention première. Si mes propos vous choquent, ne vous sauvez pas ! Vous finirez par comprendre. Par ce sujet, je tente d’effacer tout amalgame. Je tente de vous faire comprendre que la mentalité générale n’est pas homophobe, ni en France, ni en Belgique, et l’homophobie n’est pas la première cause d’agressions des homosexuels. Il existe donc d’autres variantes démontrant que les antihomos ne sont pas en hausse ! C’est la délinquance qui est en hausse ;-) Cependant — et vous allez voir comme je peux être un perfide individu complexe —, les agressions, elles (les vrais actes, à caractère homophobe), semblent plus violentes ! Le taux d’homophobes est plus ou moins inchangé, mais la violence pourrait bien avoir grimpé d’un cran. Couplés à l’imbécilité classique, on obtient une légère augmentation, ce qui ne doit donc pas apeurer la population LGBT. Il n’est nullement prouvé avec exactitude qu’une augmentation d’agressions est en cours.

Quoiqu’il arrive, il est bien stipulé sur le rapport que le seuil des 1500 témoignages est atteint et même dépassé. Mais, que veut dire « témoignages » ? Il peut s’agir de simples cas d’incivilités à caractères homophobes, de type insultes, discrimination salariale, harcèlement moral… Même si ces cas ne sont pas à prendre à la légère, nous ne devons pas tout mélanger. Les agressions PHYSIQUES semblent rester stables. Du moins, aucune statistique ne semble être présentée à ce sujet. Pour ma part, après cette étude, je n’ai rien trouvé et je serais heureux que quelques personnes habilitées participent à cet article en fournissant des preuves.

Pour finir, j’ai tout de même relevé, de 2011 à 2012, pas mal d’agressions réellement physiques, donc, dangereuses pour la communauté LGBT, notamment, à Alost (ville néerlandophone de Belgique) au cours du mois de juillet 2012, à Paris au mois d’août 2012, à Toulouse (France), le 3 août… Bref, la liste pourrait être longue.

Toutefois, mon article ne serait pas complet si je ne prenais pas en compte les agressions qui restent dans l’ombre. Effectivement, certains homosexuels taisent leurs agressions, ce qui n’est pas forcément une bonne chose, ni pour eux, ni pour les autres. De plus, même si ce n’est pas d’une grande importance capitale, cela nuit aux statistiques, ce qui permettrait d’agir au niveau des autorités en dévoilant des faits concrets.

Alors, hausse ou pas ? Difficile de s’exprimer clairement ! D’autant que j’ai déjà pris un risque à tenter de faire valoir ma vision plus haut ;-) Cependant, je maintiens qu’il ne faut tout de même pas provoquer l’affolement en dénonçant une hausse probable des agressions. Effectivement, il faut aussi prendre en considération l’effet médiatique en résultant.  Ce qui est vu aux médias n’implique pas une hausse, mais un déballage d’actes qui par le passé ne l’était pas. Les médias se déchainent, ils ont probablement raisons, mais tout comme la criminalité, les agressions homophobes ne sont pas forcément plus nombreuses qu’avant. Par contre, le degré de violence, pour les deux cas, est bien plus élevé.

En conclusion :

Forgez-vous votre propre opinion, et formez vos propres analyses. Ne prenez pas pour acquis ce qui se dit ça ou là. Ne commencez pas à entrevoir une chasse aux gays ou aux lesbiennes, alors que rien n’est prouvé clairement. Que le DEGRÉ de violence soit en hausse, certes, mais pour le reste, il reste à faire une sérieuse analyse.

Vous êtes victime ou témoin de discriminations homophobes, par votre entourage, sur votre lieu de travail, dans un lieu public…  Vous êtes victime ou témoin d’insultes, de violences ou de menaces homophobes, vous avez besoin d’être écouté(e), vous recherchez des informations, vous vous posez des questions… Appelez ou témoignez SOS homophobie :

Ligne d’écoute anonyme : 0810 110 135 (prix appel local) ou au 01 48 06 42 41
Du lundi au vendredi de 18 h à 22 h et de 18 h à minuit, le 1er lundi du mois.
Samedi de 14 h à 16 h
Dimanche de 18 h à 20 h
Ou par courriel ou Chat’ sur le site www.sos-homophobie.org

VN:F [1.9.22_1171]
Vous avez aimé cet article ? Attribuez-lui donc une note :
Rating: 9.7/10 (3 votes cast)

Liens commerciaux :



A propos de l'auteur ()

Je suis un jeune développeur web & référenceur passionné par le monde du web. En 2006, j'ai crée TonGay.com, un site de rencontre gay entièrement gratuit pour permettre à la communauté LGBT (gay, lesbienne, bi et trans) de pouvoir discuter et se rencontrer en toute liberté. Aujourd'hui, je vous propose ce nouveau blog pour vous informer et vous conseiller en abordant l'actualité gay, en publiant les témoignages des membres du site et en rédigeant des articles sur les sujets qui vous intéressent.

Commentaires (12)

  1. Gay Quebecois dit :

    C’est triste qu’en 2012 on en soit encore là. La société n’a donc pas évolué tellement depuis toutes ces années.

  2. Michelle dit :

    Je trouve qu’il y a encore beaucoup de chemin à faire pour en arriver à ce que les homosexuels soient vraiment acceptés par la société.

    Le nombre d’agressions à cause de mentalité homophobe sont encore monnaie courante aujourd’hui ce n’est pas pour rien.

    Ma frangine et moi avons déjà reçu des insultes en rue parce qu’on se tenait la main c’est pour dire !

  3. Teddy dit :

    À quand les agressions anti-homophobes?…

    • David Zanini dit :

      Bonjour,

      Effectivement, ils comprendraient ainsi ce que vivent les homosexuels ;-) Toutefois, il y a assez de malheurs comme ça pour nombre de personnes… n’en rajoutons pas et ne souhaitons pas le mal aux autres.

  4. Dirt3-fr dit :

    La France reste tout de même un pays avancé sur la question homosexuelle, pas tant sur les textes de lois que dans la vie courante.

    L’homosexualité n’est plus un tabou, elle est assumée et plutôt bien vécue par tous. Ce genre d’agressions pourraient très bien arriver pour d’autres raisons, l’homosexualité n’est pas la cible, mais plutôt une raison, comme pourrait l’être la couleur de peau, etc…

    • David Zanini dit :

      Bonjour,

       » l’homosexualité n’est pas la cible »

      C’est exactement ce que j’essaie de faire passer dans ce message, nous sommes d’accord. Il faut observer bien plus loin avant de s’affoler sur « l’augmentation » des agressions ;-)

  5. Ça reste ancré, difficile d’empêcher toute forme de sectarisation….

  6. Andgel dit :

    Dans notre pays, tant qu’il y aura des inégalités entre les personnes hétérosexuelles et homosexuelles, être homos continuera d’être « anormale » aux yeux de certains. L’homophobie se présente sous différentes formes et degrés. Actuellement avec tout le déballage médiatique à propos de l’accès au « mariage pour tous » et de ce qui l’entoure, je ne l’avais jamais senti aussi présente. Les manifestations contre le « mariage gay » en est une belle preuve!
    Quand les lois changeront, l’homophobie diminuera certainement…

    • TonGay.com dit :

      Bonsoir Andgel,

      Effectivement du progrès reste à faire au niveau des lois, mais je trouve que l’on progresse quand même assez bien par rapport à ces dernières années. Certes, ce sont toujours des pas d’escargot, mais au moins nous ne reculons pas :-)

      L’église a vraiment du mal à s’ouvrir par contre et l’homophobie y est toujours belle et bien présente …

  7. Il y’à malheureusement de plus en plus d’idiots sur terre, en belgique on vient de tourner un court métrage dans Bruxelles ou l’on montre un couple gay qui se balade en caméra cachée dans les rues de la ville et qui se font régulièrement insulter. Dans quel monde vit on …

    la vidéo ici : http://www.een.be/programmas/volt/undercover-geweld-tegen-homos

Réagir sur cet article