Luka Magnotta : le meurtre de Jun Lin

| 13 mars 2013 | 11 commentaires
Luka Magnotta le dépeceur

Luka Magnotta, surnommé « le dépeceur ».

Après les crimes mentionnés dans l’article « Crimes homophobes, la folie de l’homophobie », il aurait été doux de penser à un peu de paix dans le monde homosexuel. Malheureusement, bien qu’il ne s’agisse pas cette fois-ci d’homophobie, la communauté homosexuelle se voit une fois de plus sous les yeux des projecteurs. Triste évènement qui vient ternir l’espoir d’une vie tranquille pour l’univers homo. Effectivement, Jun Lin, étudiant au Canada a été tué en mai dernier dans d’atroces conditions restant presque indescriptibles afin de ne pas choquer les lecteurs possédant une âme sensible. Une scène macabre et ignoble qui laisse perplexe.

Procès Luka Magnotta

La famille de Jun Lin a dû probablement affronter ce lundi 11 mars 2013 le visage de cet homme assis sur le banc des accusés, un homme décrit comme cruel. La souffrance de tous les proches de Lin Jun devait être immense, ravivée en ce jour noir par la première étape d’un long et fastidieux procès représentant la première audience et servant à déterminer si le juge acceptait ou non les éléments recueillis lors de l’enquête. Même si Mme Lin, une femme au grand cœur, une femme courageuse et incroyablement humaine, avait déclaré à l’époque, peu après l’enterrement de son fils, les yeux rouges et larmoyants, avoir réussi à trouver refuge dans la compassion envers cet individu du fait de son enfance malheureuse ; cet instant aura certainement été pour elle et toute la famille,un moment long, horrible et douloureux.

Certains des plaignants devaient peut-être espérer que le témoignage de l’avocat Me Romeo Salta, confident de Luka Magnotta à une certaine époque (2010 — 2011), n’attendrisse pas trop le jury en faveur du criminel. Effectivement, quelques années en arrière, Luka Magnotta avait avoué à l’avocat avoir subi fréquemment des sévices sexuels par une personne surnommée « Manny ». Une bien triste histoire qu’il révéla en ajoutant de surcroit que son bourreau avait utilisé des animaux pour ces jeux pervers.

Certes, certains penseront à juste titre que ces éléments, bien qu’atroces et inconcevables, ne soient pas une excuse pour qu’à son tour il devienne bourreau, et pire, un tueur, mais, bien qu’ils auraient certainement raison, cela aurait pu faire pencher la balance du mauvais côté.

Luka Magnotta et Lin Jun, quels liens ?

À vrai dire, les informations sur le sujet sont trop floues pour confirmer un quelconque lien entre ces deux personnes. Quelles relations entretenaient-ils ? Pourquoi cet homme si bon, si sociable et aimable, si combattant et courageux, selon certains propos, s’est-il fait tuer par un individu fantomatique pour l’entourage de la victime ? Effectivement, personne dans les relations de Lin Jun ne semble connaitre le criminel.

Certains prétendront à une relation homosexuelle cachée entre Luka et Jun, ce qui pourrait expliquer son départ au Canada dans la mesure où ce pays est plus ouvert sur le sujet que son pays d’origine. Malheureusement, rien ne peut affirmer ces faits, si ce n’est peut-être les propos d’un ami de Jun, relatant son passif homosexuel avec lui. Est-ce vrai ? Dans tous les cas, rien n’est prouvé, et ce ne sont pas les dires de sa mère qui confirmeront une éventuelle relation entre Luka et Jun, puisqu’elle ne semble pas en accord avec cette possibilité. Quant à son père, il s’agirait simplement d’un crime raciste, selon ses propos. Alors, quel est le rapport avec le début de l’article faisant une relation avec le monde homosexuel ? À vrai dire, rien ne peut affirmer qu’il existe un lien… il s’agissait juste de démontrer qu’un amalgame peut vite se créer sur des rumeurs ;-)

S’agirait-il d’un crime sordide commandité par une personne dérangée n’ayant aucun lien avec Lin Jun ? Une éventualité possible, compte tenu du peu d’éléments concernant la relation entre la victime et son tueur. Quand on analyse avec quelle détermination, rage, folie et démence, le crime a été fait, il serait possible d’envisager un crime « digne » des tueurs en série. Est-ce le cas ? Un fou, un « serial-killer », un tueur en puissance en pleine « germination » ? Pourquoi pas ? Il semblerait, selon un voisin de Luka désirant rester dans l’anonymat, que la police cherchait à obtenir des informations sur ce personnage en l’interrogeant. Pourquoi ? Un élément qui peut laisser perplexe…

Jun Lin, un homme bon ?

Tous vous le diront : Jun Lin était un homme travailleur, selon l’un de ses employeurs. C’était aussi un homme sociable et bon et plein de vie. Il était courageux, de par sa vie d’étudiant l’obligeant à passer par des étapes complexes. Jun Lin était un homme respectueux des valeurs familiales et aimait ses proches, en n’hésitant pas à les inviter chaque année pour passer les vacances en sa compagnie. Il était aussi un homme sérieux dans ses études. Ses qualités semblent ne plus avoir de limite d’après son entourage proche ou éloigné. Pourtant, quelques propos semblent entacher cette vision…

Effectivement, la rédaction a pu constater des écrits mentionnant les quelques égarements de ce personnage sympathique. Vrais ou faux, ces médias semblent avoir des sources, et leurs écrits tentent de dépeindre Jun Lin d’une façon différente : vidéos troublantes, actes et surnoms étranges… À vrai dire, on pourrait se poser la question : qui n’a pas eu dans sa vie quelques dérives plus ou moins importantes ? Quoi qu’il en soit, ces petits faits troublants démontrant une autre personnalité de Jun Lin peuvent-ils entacher toute une vie d’homme bon ? Peuvent-ils expliquer l’acte barbare de Luka Magnotta sur sa personne ? À vous d’en juger.

VN:F [1.9.22_1171]
Vous avez aimé cet article ? Attribuez-lui donc une note :
Rating: 9.6/10 (11 votes cast)

Liens commerciaux :



A propos de l'auteur ()

Je suis un jeune développeur web & référenceur passionné par le monde du web. En 2006, j'ai crée TonGay.com, un site de rencontre gay entièrement gratuit pour permettre à la communauté LGBT (gay, lesbienne, bi et trans) de pouvoir discuter et se rencontrer en toute liberté. Aujourd'hui, je vous propose ce nouveau blog pour vous informer et vous conseiller en abordant l'actualité gay, en publiant les témoignages des membres du site et en rédigeant des articles sur les sujets qui vous intéressent.

Commentaires (11)

  1. mara dit :

    Bonjour, juste un message au rédacteur: tu t’impliques trop dans ton article, tu mets trop de jugement personnel, ce qui en rends la lecture difficile. N’aie pas peur de te comporter en vrai journaliste, et sois simplement objectif.
    De plus l’article ne devrait pas nous suggérer quoi penser de la vie de Jun Lin, mais plûtot exposer les faits. Le lecteur doit toujours être libre de sa pensée. Prends confiance!

    • David Zanini dit :

      Bonjour,

      Vous savez, l’implication peut révéler une autre forme de rédaction différente des rédactions parfois plates et sans saveur… Cela démontre aussi que le rédacteur écrit avec le cœur et pas les dollars ^^

      Toutefois, j’ai fait quelques modifications avec de simples mots rajoutés permettant de mettre les choses au conditionnel, ou de façon interrogative, je ne sais plus les termes, car je n’ai pas été très fort à l’école et je n’ai aucune formation :-)

      N’hésitez pas à me dire si les modifications suffisent à rendre l’article moins « personnel ». Merci pour vos encouragements et votre participation, c’est très agréable.

  2. chaoitkaled dit :

    Bravo pour votre site, je crois qu’il dépanne beaucoup de personnes, moi en tout cas il m’est très utile, continuez comme cela et bon courage !!!!

  3. Yves Van dit :

    Derniers développements dans l’enquête préliminaire.

    L’enquête préliminaire de Luka Rocco Magnotta n’a pas pu reprendre comme prévu cet après-midi. L’accusé, qui s’était effondré dans le box en fin de matinée, ne se sentait toujours pas bien et il devait prendre sa médication.

    C’est ce que Me Luc Leclair, avocat de l’accusé, a expliqué à la juge Lori Renee Weitzman, à 14 heures, au retour de la pause du dîner. La juge a levé la séance. L’audience reprendra mercredi matin.

    Magnotta, accusé du meurtre et du démembrement de Lin Jun est très peu expressif depuis le début de son enquête préliminaire. La plupart du temps, il est immobile. Ce matin, le procureur de la couronne Louis Bouthillier a appelé à la barre Nadine Paoliello, policière de la division des crimes technologiques du SPVM. Dans le cadre de ce témoignage, une vidéo d’une dizaine de minutes a été présentée (la vidéo du meutre filmé par Magnotta même). Assis dans le box, Magnotta avait les yeux rivés par terre pendant une partie de l’exercice et la plupart du temps, il avait une main devant sa bouche. Il lui est arrivé de s’essuyer les yeux avec un mouchoir de papier. Après cette vidéo, Me Bouthillier s’apprêtait à poursuivre son interrogatoire de Mme Paoliello, quand Magnotta a fait signe à l’agent des services correctionnels pour lui dire qu’il avait besoin d’une pause de cinq minutes. La juge Lori Renée Weitzman a plutôt décrété la pause du midi. En sortant du box, l’accusé s’est effondré par terre, et ne s’est pas relevé. L’agent des services correctionnels a demandé de l’aide pour M. Magnotta, et la salle a été évacuée.

    Rappelons que Luka Rocco Magnotta est accusé du meurtre et du démembrement de Lin Jun. L’étudiant chinois de 33 ans est mort le 25 mai dernier. Lin Diran, père de la victime, n’était pas présent aujourd’hui. Il n’y était pas non plus hier. Le père, la mère et la soeur du défunt sont venus de Chine pour assister à l’enquête préliminaire de son meurtrier allégué.

    L’enquête préliminaire est sur les rails depuis la semaine dernière. Jusqu’ici, 19 témoins ont été appelés à la barre. L’audience se poursuivra donc mercredi, avec la suite de l’interrogatoire de la policière Paolielo.

  4. Les journeaux de Montreal ne donnent pas autant de details. Merci a vous.

  5. Yves Van dit :

    Dernière heure, palais de justice de Montréal, vendredi 12 avril 2013

    La thèse du meurtre non prémédité n’a pas été retenu.

    Luka Rocco Magnotta sera cité à procès pour le meurtre prémédité de l’étudiant chinois Jun Lin, survenu en 2012.

    Cette décision a été rendue vendredi, au Palais de justice de Montréal, par la juge Lori Renée Weitzman, en présence du père de la victime.

    En vertu du Code criminel, une telle accusation entraîne, s’il est reconnu coupable, une peine de prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans.
    Le père de Jun Lin se trouvait dans la salle d’audience lorsque la juge a résumé la preuve déposée lors de l’enquête préliminaire.

    Ces dernières semaines, 35 personnes ont comparu dans le cadre de l’enquête préliminaire. Ces témoignages étaient frappés d’une ordonnance de non-publication.
    Dans les plaidoiries qui ont précédé la décision de la juge Weitzman, l’un des avocats de Magnotta, Me Luc Leclair, avait soutenu que son client devait subir un procès sous une accusation réduite de meurtre non prémédité. Cette thèse n’a pas été retenue.

    L’accusé a déjà plaidé non coupable à l’ensemble des accusations retenues contre lui lors de sa première comparution, en juin 2012.

  6. laxisme dit :

    Ces genres de faits divers sont récurrents. Et il est dommage que cela soit quasiment des condamnations à l’avance.

  7. justice dit :

    slt a tous.
    cette affaire est tout ausi impressionnante qu’écoeurante.
    ce qui a pu pousser Lucas a commettre un acte aussi lourd et inhumain n’est certenement pas fortuit en lisant un peu son parcours avec une vie de famille assez difficile… Mais est ce une raison pour agir de cette facon meurtriere et peu commune..? Je ne pense pas!
    parcontre l’intervention des autorites judicieres pour réprimer ces actes.. loin de ramener la vie de Jun Lin constituera une justice pour la famille de la victime.
    PS: merci pour les infos du blog

  8. Quelle horreur cette histoire! J’ai regardé la vidéo de Magnotta quand il tue et découpe Jun Lin et je peux vous dire qu’elle fait froid dans le dos…heureusement qu’ils ont réussi à attraper cet assassin taré!!

  9. Salut.
    Quelle horreur cette histoire! J ai vu la video c est vraiment triste. Et il est dommage que cela soit quasiment des condamnations à l’avance.

  10. sofiane dit :

    Une histoire vraiment très triste même si il a eu un parcours difficile, ce n’est en aucun cas pardonnable.

Réagir sur cet article