Tu es gay ? Peut-être lesbienne ? Soigner son homosexualité est possible !

| 3 août 2012 | 9 commentaires
Se soigner quand on on gay

Se soigner quand on on gay, c’est possible avec la carte « Torrents de vie », si, si, c’est possible !

« Tout il est possible avec la carte Torrents de vie ». Non, vous ne rêvez pas, c’est on ne peut plus sérieux ! Pour la somme dérisoire de 410 euros (comprenant les frais du séminaire et la pension complète), vous pouvez guérir et soigner votre homosexualité !

Stop ! Allez vous imaginer une seule seconde que TonGay.com oserait vous proposer une telle idiotie ? Il est clair que c’est de l’humour sarcastique visant à démontrer l’absurdité et la profonde débilité de cette action menée par ce groupe à tendance homophobe !

Une vague impression de « déjà vu » est en train de me submerger… À cette époque, je n’étais pas encore né, fort heureusement, car observer une telle débilité m’aurait fait vomir, mais quelques personnes peuvent témoigner que le passé a laissé quelques traces nauséabondes. Effectivement, après la guerre, plus précisément la seconde, plusieurs pays, notamment les États-Unis, l’Angleterre et même l’Allemagne, ont mené des actions pour tenter de soigner « les malades ». Tandis que l’Amérique partait en croisade antihomo, en Angleterre, c’était tout bonnement illégal d’être homo. L’ Allemagne, quant à elle, a fait fort : ce n’est pas à coups de « suppositoires » (petites canailles !) qu’elle a tenté de guérir les relations homme homme, mais avec des méthodes monstrueuses que je ne citerais pas puisque ce n’est pas le sujet.

De nos jours (2012, oui, oui !), le passé refait surface et certaines personnes pensent pouvoir soigner cette soi-disant maladie. Le « patient » subit alors un stage qui l’amènera (ou pas) à diriger son orientation vers des horizons plus « normaux ». Imbécilité ? À ce degré, je ne sais pas s’il agit d’un éventuel manque de neurones… En tout état de cause, ce procédé est alarmant, ignoble et peut avoir des conséquences d’une gravité telle, qu’il faut absolument agir. Quand on observe les difficultés d’intégration de nos jeunes (pour ne citer qu’eux) gays et lesbiennes, que cela soit à l’école ou en privé (famille, connaissances, relations…), il est nécessaire que la justice intervienne et punisse sévèrement cet acte que je considère personnellement comme totalement homophobe. Pourquoi une telle réaction ? Comme je vous le mentionnais dans un autre article en vous présentant un clip vidéo musical à vocation homo, le taux de suicide — que je n’avais pas indiqué — est assez inquiétant, et de tels agissements pourraient aggraver la situation.

« David ! Oui ? Si tu nous disais de quoi il s’agit ! Oups, pardon… » En fait, vous deviez certainement déjà être au courant, du moins, je le pensais… Il s’agit d’un séminaire visant à réorienter la sexualité « défaillante » des homosexuels. Un gay ou une lesbienne serait donc considéré comme étant malade et sera donc soigné en conséquence. Ce séminaire à été réalisé du dimanche 15 juillet 2012 au samedi 21 juillet 2012, dans l’Ardèche par « Torrents de vie ». Hors de question de mettre un lien vers leur site (ça leur ferait de la publicité gratuite), je vous laisse donc taper ce nom sur Google pour en savoir plus. Sachez simplement qu’en France, c’était une première pour eux, mais d’autres séminaires existent, notamment en États-Unis. Cela peut tout simplement vouloir dire que leurs actions prennent de l’ampleur et se répandent. S’ils s’imposent dans plusieurs pays, c’est plutôt mauvais signe, signifiant ainsi que de nombreuses personnes participent au séminaire, mais — et c’est là le pire — ils gagnent de l’argent et vont donc, petit à petit, devenir de plus en plus puissant…

Quand je vois (ou j’entends) le nombre de personnes s’imaginant être des malades à soigner, j’ai peur pour la suite des évènements… D’ailleurs, sur ce point, un message sur un forum m’a particulièrement choqué. Outre le fait que la personne se sente « malade », elle s’en va dans des endroits religieux, ou consulte des médecins… des médecins prescrivant des médicaments atténuant le désir sexuel ! Oui, vous entendez bien (pardon… vous lisez bien) ! Ce n’est pas un médicament qui aidera cette personne, ce sont des conseils pouvant l’aider à accepter son homosexualité et surtout, ce n’est pas une maladie et donc, on ne peut pas la soigner.

Bref, de tels séminaires ne peuvent perdurer, d’autant qu’il y’ a de fortes chances que seul l’argent soit le moteur de leurs actions. Ainsi, une pétition est en cours et vous pouvez tous y participer, il suffit de se rendre sur ce lien : http://www.allout.org/fr/actions/endgaycures/taf

L’ homosexualité n’est pas une maladie ! Elle est le cœur même de la nature ! Comme déjà mentionné dans un autre article (sur les clichés), il existe des espèces prouvant que la nature elle-même accorde cette possibilité ! D’ailleurs, elle accorde toutes formes de sexualité ! Ados, jeunes et moins jeunes, personnes troublées… vous n’êtes pas malade ! Il faut vous accepter tel que vous êtes, point barre ! Sur ce, si vous avez des questions, vous trouverez plein de personnes pouvant vous aider sur notre forum.

VN:F [1.9.22_1171]
Vous avez aimé cet article ? Attribuez-lui donc une note :
Rating: 7.9/10 (17 votes cast)

Liens commerciaux :



A propos de l'auteur ()

Je suis un jeune développeur web & référenceur passionné par le monde du web. En 2006, j'ai crée TonGay.com, un site de rencontre gay entièrement gratuit pour permettre à la communauté LGBT (gay, lesbienne, bi et trans) de pouvoir discuter et se rencontrer en toute liberté. Aujourd'hui, je vous propose ce nouveau blog pour vous informer et vous conseiller en abordant l'actualité gay, en publiant les témoignages des membres du site et en rédigeant des articles sur les sujets qui vous intéressent.

Commentaires (9)

  1. Parisienne dit :

    Bonjour,
    « Tu es gay ? Peut-être lesbienne ? » Pourquoi écrivez-vous « peut-être » pour lesbienne ? un homme est sur d’être gay mais une femme, elle, pauvre incapable à savoir si elle est lesbienne ou pas ?

    Blog de Tongay, donnez moi envie de vous lire… là, ce n’est pas le cas. Merci.

    • David Zanini dit :

      Bonjour,

      Le « peut-être » signifiant simplement le fait que le sujet peut s’adresser à une personne Gay ou une personne Lesbienne. Il ne faut pas imaginer le mal partout ;-)
      Toutefois, j’aurais aimé le modifier pour vous faire plaisir, mais cela semble impossible (pour des raisons techniques.) Quoiqu’il en soit, si vous prenez l’habitude de me lire, vous verrez que je suis impartial, juste et possède une ouverture d’esprit très grande. En rien il ne s’agissait de « critiquer » les lesbiennes, pourquoi les gens prennent immédiatement la « mouche » et se focalise sur un « mot unique » ?

      Sur ce, bonne continuation :)

  2. Parisienne dit :

    Bonjour David Zanini,

    Merci pour votre message et surtout d’avoir tenté de rectifier un peu le titre (bon, la technique NTIC ne fait pas toujours des miracles, tant pis).

    Il est vrai que j’aurai préféré soit « peut-être » attribué pour les deux (gay, lesbienne), soit aucun « peut-être ». L’une ou l’autre de ces 2 possibilités, le titre aurait été plus neutre et surtout sans (l’ambigüité d’une)connotation sexiste.

    Je ne pensais pas à une critique à l’égard des lesbiennes, mais au fait que de nos jours les LGBT véhiculent parfaitement bien l’hétéro-sexisme latent, ambiant, quelques fois mieux que les hétéros eux-mêmes.

    Je deviens donc un peu soupe-au-lait :-)

    Vous êtes déjà dans mes favoris avec vos confrères « médias lgbt » pour mieux vous lire. « Media lesb » est un autre favori :-)

    Bon week-end :-)

  3. Indy dit :

    Bonjour David !
    Je suis tombé sur votre article et j’ai donc visité la page de « Torrents de Vie » afin d’en savoir plus sur le sujet. Vous affirmez que ce groupe est motivé par l’argent et qu’il incite ses clients à des orientations sexuelles « normales », or, sur la page officielle il est explicitement dit le contraire… Je cite :
    « Ce prix comprend également la pension de l’équipe d’encadrement qui s’engage bénévolement pendant une semaine.
    Aucun bénéfice n’est réalisé et aucun salaire n’est versé. »
    Et le groupe affirme aider les personnes qui se cherchent sexuellement ou au point de vue relationnel. En aucun cas ils ne parlent de « normalité » ou de ‘soigner’ l’homosexualité…
    Je crois qu’il y a un peu trop d’extrapolation dans cet article. Je suis bien d’accord que l’homosexualité n’est absolument pas une maladie, mais vous sautez trop vite à vos propres conclusions si je peux me permettre.
    Enfin bref, sinon au passage, j’apprécie beaucoup votre travail au niveau du site Tongay ! Je vous souhaite longue vie et beaucoup de succès ;)
    Cordialement.

    • David Zanini dit :

      Bonjour Indy,

      Il est vrai que j’ai été un peu plus incisif sur cet article. Toutefois, il faut lire leurs écrits entre les lignes ;)

      Quant à votre remarque sur l’argent, je n’ai pas affirmé, je cite : « qu’il y’ a de fortes chances » (aucune affirmation). Malgré tout, comme vous le disiez, ils ne paient pas les bénévoles, vous avez raison, je vous laisse y réfléchir ;)

      Pour ce qui est du fond de leurs pratiques, quant on sait qui a initié cette démarche, et du nombre de séminaires un peu partout (hors France), on peut se poser la question des objectifs… Cette remarque restera à votre propre analyse… Quoiqu’il en soit, regardez cette belle phrase, la balise description de leur site : « Site francophone de restauration de l’identité relationnelle et sexuelle chrétienne »…

      Toutefois, je vous conseille de lire plusieurs autres articles sur le web concernant ce "groupe". Vous verrez et apprendrez d'autres éléments laissant penseur.

      Je vous laisse donc à votre propre déduction, et bonne continuation.

      Cordialement,
      David

  4. Teddy dit :

    A la limite, il suffit de tester leur séminaire pour démontrer qu’il s’agit d’une escroquerie

    • TonGay.com dit :

      Bonjour Teddy,

      Cela serait encore trop gentil que de leur offrir l’occasion de profiter de notre argent ne trouves-tu pas ?

      Je pense surtout qu’il faut mettre en garde les gays contre ce genre d’escroquerie qui commence à se répandre.

  5. nico dit :

    Surtout que leur projet fait passer l’homosexualité pour une maladie. Depuis quand se soigne-t-on de l’amour ? On dirait une proposition de marabout ! « résultats garantis! »

Réagir sur cet article