L’adoption homoparentale, une loi pour tous?

| 11 septembre 2013 | 4 commentaires
Illustration de l'adoption homoparentale

Illustration de l’adoption homoparentale

Si le mariage gay est bel et bien ancré dans la vie du quotidien, il reste que les droits de l’adoption homoparentale sont encore mal définis. Il se peut que cette affaire fasse encore couler beaucoup d’encre. Notamment en ce qui concerne les définitions des droits à l’adoption homoparentale.

Beaucoup de couples de lesbiennes tendent à devenir parents et optent pour le don de sperme. Cette forme conclue à trois, vise à ce que le donneur n’ait aucun droit sur l’enfant à venir et de ce fait, il ne devrait plus avoir accès au couple d’homos outre que pour des raisons amicales, si la situation en été ainsi auparavant. Mais voilà que par faute de loi instaurée en faveur des couples homosexuels, le père biologique reste ainsi le principal géniteur avec tous les droits que cela implique, qu’en est-il de celles qui voulaient être les seules à élever et à avoir un droit sur l’enfant ? L’adoption homoparentale, peut-être ?

L’histoire qui suit, pourrait avoir eu une fin heureuse, qui ainsi est à chaque naissance, mais malheureusement, pour le couple de lesbiennes, qui voulait avoir un enfant « ensemble », semble poser quelques soucis, notamment dans leurs droits à toutes les deux.
Il y a près de deux ans est né un enfant, cette situation a provoqué un bonheur fou chez les parents « deux femmes et un homme » en effet le couple de lesbiennes avait eu recours à la générosité d’un ami du couple afin de recueillir son sperme pour donner naissance à cet enfant tant désiré.
Les choses auraient pu rester ainsi et la nouvelle famille aurait poursuivi seule l’éducation de cet enfant, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Quelques mois après sa naissance, le gentil copain a décidé de reconnaître son enfant, il y avait droit, aux yeux de la loi, et la justice vient de lui accorder un droit de visite et d’hébergement face à son enfant. Cela aurait été dans les normes si le couple homoparental n’avait pas évoqué le refus de la présence du père.

Fallait-il s’y attendre ?

La loi est pour l’instant égale pour tous, couple homo ou pas, le père reste le père, la mère reste la mère, mais qu’en est-il des couples homos qui décident de privilégier un tel recours pourra accéder au statut de parents ? Pouvait-on prévoir l’égoïsme, si l’on peut ainsi dire, de la part du géniteur ? La réponse est oui, non simplement son cœur de père l’a certainement interpellé, mais monsieur a aussi eu recours aux autorités compétentes pour ainsi faire valoir ses droits. La loi n’étant pas au point par rapport aux droits des couples homoparentaux, on attend des améliorations de la part de la Justice, car si le combat pour l’acceptation du mariage pour tous a porté ses fruits, le plus gros reste à faire entendre, et de ce fait l’appliquer. Pour ce couple, la destinée est fixée, reste à savoir si la femme de la mère va pouvoir accéder à l’adoption de l’enfant de sa future épouse, voilà leur prochain combat qui s‘annonce très rude, puisque la loi pour l’adoption qui concerne un couple homoparentale, n’a à ce jour, pas été définie, non plus.

Que dira l’enfant issu de l’adoption homoparentale ?

Dans cette situation, tous ont oublié que ledit enfant se retrouve maintenait le centre d’une attraction qui fait l’actualité, si les choses pouvaient être toutes simples, le bonheur de cet enfant, un peu médiatisé aujourd’hui, n’en serait que supérieur, car, soyons logiques, l’amour des parents sera certainement le même que ceux-ci soient homoparentaux, ou comme on a l’habitude de voir à la sortie des écoles, père et mère leur fils au milieu son cartable sur le dos, ou est donc la différence, si le père est une femme et la mère est un homme ? Certes, on le voit rarement, mais qui a dit que ce genre de couple ne peut avoir le même bonheur, donnez-leur les mêmes droits et vous aurez le constat !

La raison de l’interdiction à l’adoption ne peut se faire sur le simple fait que le couple des homosexuels, petit rappel qui devrait aussi s’appliquer à la situation précédente, l’adoption étudiée au cas par cas, homo ou pas ! L’avenir d’un enfant est cependant en jeu.

VN:F [1.9.22_1171]
Vous avez aimé cet article ? Attribuez-lui donc une note :
Rating: 10.0/10 (5 votes cast)

Liens commerciaux :



A propos de l'auteur ()

Je suis un jeune développeur web & référenceur passionné par le monde du web. En 2006, j'ai crée TonGay.com, un site de rencontre gay entièrement gratuit pour permettre à la communauté LGBT (gay, lesbienne, bi et trans) de pouvoir discuter et se rencontrer en toute liberté. Aujourd'hui, je vous propose ce nouveau blog pour vous informer et vous conseiller en abordant l'actualité gay, en publiant les témoignages des membres du site et en rédigeant des articles sur les sujets qui vous intéressent.

Commentaires (4)

  1. lara dit :

    C’est d’ailleur assez difficile de trouver de très bon thèmes pour blogger.

  2. Marie dit :

    L’adoption homoparentale doit absolument être adoptée de toute urgence. De quel droit peut on nous interdire d’adopter un enfant. Le droit de pro-créer n’est pas réservé à une catégorie de personne uniquement… L’adoption homoparentale est la prochaine grande amélioration en France.

  3. Bertrand dit :

    Excellent article et je le recommande à tous. Merci

Réagir sur cet article